Les 22m du sapin wallon atterrissent sur la Grand-Place de Bruxelles

C'est un sapin wallon coupé sur les hauteurs d'Eupen qui décorera la Grand-Place de Bruxelles cet hiver. L’opération a été rondement menée pour planter ce malabar de 22m, qui s'illuminera de 1300m de guirlande. On vous explique le processus.

Julien Rensonnet

Suivre @JulienRENSONNET

«Félicitations, hein, vous avez été vite!». Karine Lalieux, échevine bruxelloise du Tourisme (PS), remercie le bûcheron qui vient à peine de replier son équerre. Grâce à elle, le large tronc de l’épicéa wallon a été raboté en deux temps, trois mouvements pour se glisser au millimètre entre les pavés de la Grand-Place.

L’opération a été rondement menée. Arrivé à 6h tapante d’Eupen, escorté par deux motos policières, le sapin a été planté peu avant 8h à mi-chemin de l’Hôtel de Ville et de la Maison du Roi. 1300m de guirlandes vont désormais le garnir dès ce dimanche, avant le lancement de Plaisirs d’Hiver le 24 novembre.

+ PHOTOS & VIDÉO | La périlleuse coupe du sapin bruxellois à Eupen
+ LIRE AUSSI | Plaisirs d’Hiver délocalise : 10 trucs à savoir sur l’édition 2017

Le dernier détail à régler: décrocher la grue du poids massif de l’épicéa. Il ne faudrait pas tout recommencer...
Le dernier détail à régler: décrocher la grue du poids massif de l’épicéa. Il ne faudrait pas tout recommencer... ©EdA - Julien RENSONNET
Karine Lalieux a ramené une branche chez elle.
Karine Lalieux a ramené une branche chez elle. ©EdA - Julien RENSONNET

Une touriste japonaise tente d’englober dans le même écran de smartphone le sapin et la façade tout au bout de sa perche à selfie. Dans sa nacelle, l’un des hommes de l’équipe de transporteurs surplombe les ors de la Grand-Place. Il décroche la grue du tronc, en veillant à ne pas abîmer les branches du monstre d’épines. À son pied, Karine Lalieux s’empresse de ramasser une branche du roi des forêts annuel. «J’en ramène toujours un petit brin chez moi», sourit-elle.

Le souvenir de l’échevine est certifié PEFC puisque le «picea abies» (c’est son petit nom latin) a été prélevé dans une forêt gérée durablement dans le domaine Osthertogenwald, à 520m d’altitude. «On voulait donner ce signal envers l’environnement», précise Lalieux, qui se félicite du cadeau des voisins wallons. «On n’a jamais vraiment de mal à trouver un sapin», glisse-t-elle. Il faut dire que l’animal est médiatique.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...