Ce week-end, Bruxelles s’agite du bocal

Bruxelles ne dormira pas beaucoup dans la nuit de samedi à dimanche puisque sa Nuit Blanche investit les abords du parc Royal et des Parlements. Avant ça, échauffez-vous les cordes vocales en poussant la chansonnette ou en vous émoustillant le palais dans la nouvelle brasserie du Midi. Mais surtout: gardez la patate!

Julien Rensonnet
Ce week-end, Bruxelles s’agite du bocal
Nuit Blanche revient agiter la pénombre bruxelloise pour une soirée de création artistique dans l’espace public et des lieux inexplorés. ©Éric Danhier / Nuit Blanche

+ ET AUSSI | Charleroi s'invite au 210 pour « Next Stop », qui s'ouvre une expo photo dédiée aux terrils, mais aussi et surtout aux hommes et femmes qui font la ville

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d'idées sortie? N'oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans(culture, food, loisirs, familles...) pour vos week-ends bruxellois. Certains n'ont pas de date de péremption...

Suivre @JulienRENSONNET

Chantez en français

Le duo Mortalcombat monte sur le ring de l’electropop.
Le duo Mortalcombat monte sur le ring de l’electropop. ©FrancoFaune

Les drôles d’animaux chantant du festival Francofaune reviennent bercer Bruxelles. Du 5 au 15 octobre, ils font de 15 biotopes bruxellois leur territoire. Où tous rugissent en français dans le refrain (et les couplets aussi).

Ça feulera dès ce week-end avec 13 concerts dont ceux des débutants electropop de Mortalcombat, des bruitistes Divas du Gazon, des précieux Trésor ou du barde Dick Annegarn. Le reste de la programmation passera du rap sans fard de L’Or du Commun au DJ set dessiné de François et Berbérian, de la rumba rapée de Badi à la pop sirop d’érable de Klo Pelgag, du folk au feu de bois de Clare Louise passée au français aux contes de fées de Bois et Charbon.

+ «Festival FrancoFaune», 50 concerts dans 15 lieux de Bruxelles, jusqu’au 15 octobre. Programme et tickets en ligne (prix variables)

Ne dormez pas

 Une comédie humaine vidéo et kafkaïenne au Parlement flamand.
Une comédie humaine vidéo et kafkaïenne au Parlement flamand. ©A Two Dogs Company / Nuit Blanche

Une comédie humaine vidéo et kafkaïenne au Parlement flamand; une déambulation noir et blanc dans le Casablanca du harcèlement sexiste à la Fédé Wallonie-Bruxelles; un cyclone de polystyrène au Parlement fédéral; le récit de l’exil sur une partition électronique greffée à Mozart au Cercle royal Gaulois; un théâtre participatif où vous revotez les décisions de l’Europe à la Chambre; le renversement du paradigme Adam/Ève dans les locaux de l’Autorité des Services et Marchés Financiers...

Voilà un échantillon des performances, installations et concerts où vous plongera la 15e Nuit Blanche. La soirée de spectacle, incontournable rendez-vous de la création contemporaine avec le grand public bruxellois, investit ce 7 octobre le quartier dit «des Libertés». Soit la collision entre l’artiste et le décideur dans le quartier du politique, des lobbys, de la finance et des cercles d’affaires. Le kiosque info est dans le parc Royal, qui s’animera aussi de happenings, installations et action théâtre itinérant.

+ «Nuit Blanche 2017», sur le thème des jeux de pouvoir. Ce 7 octobre dans la nuit de samedi à dimanche, de 19h à 3h du matin. Plan et planning en ligne. Il est conseillé d’arriver tôt et de se connecter à l’app dédiée « What’s Next ». Gratuit.

Gardez la patate

Ce week-end, Bruxelles s’agite du bocal
©Moulin d’Evere

En Belgique, on l’aime cuite deux fois et trempée dans la mayo. Mais la patate a d’abord été cultivée par les civilisations précolombiennes du lac Titicaca, au Pérou. Là-haut, elle était même une déesse. Puis les Espagnols l’ont ramenée dans leurs cales mais il faudra attendre avant qu’elle se généralise dans nos assiettes . C’est ce parcours des Andes aux fritkots que retrace l’expo «Patate! De la papa à la Bintje», ouverte dès ce week-end au Moulin d’Evere. Il se peut évidemment que vous y trouviez quelque chose à vous mettre sous la dent. En y allant, vous ne pouvez pas vous planter!

+ «Patate! De la papa à la Bintje», jusqu’au 31 août 2018 au musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation, rue du Moulin à Vent 21 à 1140 Evere. Tout l’agenda des activités est à télécharger en PDF

Moussez au Midi

Ce week-end, Bruxelles s’agite du bocal
©Nanonbrasserie de l’Ermitage

La Nanobrasserie de l’Ermitage

inaugure ce 7 octobre ses nouveaux locaux du quartier Midi. C’est là-bas, rue Lambert Crickx, que s’ouvre aussi leur espace de dégustation, un peu sur le modèle des confrères du Beer Project à Dansaert et qui permet à Bruxelles d’enfin se repositionner en capitale de la bière indé. La fête y débutera dès midi avec des visites des installations, des dégustations et des concerts. évidemment, les nouvelles créations des brasseurs couleront des fûts, dont les nouvelles Soleil, Théorème de l’Empereur et Noire du Midi, ainsi que des créations temporaires dont une saison et un stout en collab avec les Londoniens de Anspach & Hobday. Si vous venez avec vos kets, les ermites prévoient aussi une limonade... au houblon.

+ «Nanobrasserie de l’Ermitage - Opening Party», ce 7 octobre de 12 à 22h, rue Lambert Crickx 28 à 1070 Anderlecht

Voyez la rue autrement

Ce week-end, Bruxelles s’agite du bocal
©Sam Ferris / BSPF

La photographie de rue est non seulement belle, mais peut aussi s'affirmer comme «un outil de recherche urbaine». C'est en tout cas le point de vue du Brussels Street Photography Festival dont la 2e édition se tient ce week-end à la Galerie Ravenstein et au Muntpunt. La première accueille une série de photos des lauréats du concours BSPF (jusqu'au 20/10). Le second voit exposés les professionnels invités du BSPF. des promenades photos sont aussi au planning.

+ «Brussels Street Photography Festival», à la Galerie Ravenstein (jusqu’au 20/10) et à Muntpunt (jusqu’au 8/10)

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...