Nouvelle offensive contre Google pour abus de position dominante

La Commission européenne a lancé jeudi une nouvelle offensive contre le géant américain Google, l’accusant une nouvelle fois d’abus de position dominante.

Nouvelle offensive contre Google pour abus de position dominante

L’exécutif européen a adressé à Google deux «communications des griefs» --l’équivalent d’un acte d’accusation dans le jargon bruxellois --, pour pratiques anticoncurrentielles: l’une concernant ses pratiques publicitaires, l’autre son service de comparaison de prix.