Les portails de sécurité s’enracinent dans les musées fédéraux

Plus de portiques, plus de gardiens: le dispositif de sécurisation des musées fédéraux bruxellois est renforcé. Dont coût: 400.000 euros.

Les portails de sécurité s’enracinent dans les musées fédéraux

La secrétaire d’État à la politique scientifique Elke Sleurs (N-VA) a décidé de maintenir et de renforcer le dispositif de sécurisation des musées fédéraux. Le contrat avec le personnel de sécurité externe est prolongé de trois mois et le nombre de gardiens a été porté à 18 personnes. Il y aura également des portiques de détection supplémentaires, a indiqué mardi la secrétaire d’Etat, dans un communiqué de presse.