Des maisons de détention à la place de nos méga-prisons

A l’heure où nos prisons débordent de détenus, le concept des Maisons de détention fait surface. À mi-chemin entre de la détention et de la réinsertion, ces établissements existent dans d’autres pays… et pourquoi pas chez nous?

Des maisons de détention à la place de nos méga-prisons
BELGIUM BRUSSELS SAINT-GILLES PRISON ©Belga

Des «maisons» rassemblant environ 10 détenus, accompagnés individuellement vers un projet de réinsertion, dans un bâtiment sécurisé mais inséré dans le tissu urbain et comprenant le cas échéant des infrastructures (salles et terrains de sport, parking, etc) qui peuvent aussi servir aux habitants des environs. C’est le concept des «maisons de détention», porté en Belgique par l’ASBL «Les Maisons» et la ligue flamande des droits de l’homme (Liga voor Mensenrechten), notamment.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...