Emir Kir défend une ressortissante nigériane : « Si c’était à refaire, je le referais »

À la demande du ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) et du secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA), le SPF Intérieur a déposé plainte contre le député socialiste Emir Kir pour incitation à la rébellion dans un avion.

Emir Kir défend une ressortissante nigériane : « Si c’était à refaire, je le referais »

Le député socialiste serait intervenu, le mardi 12 mai, à bord d’un vol d’Air Maroc, à destination de Casablanca, pour tenter de faire avorter l’expulsion d’une ressortissante nigériane, rapportent jeudi les journaux de Sudpresse, Het Laatste Nieuws et De Morgen. Ce dernier a indiqué qu’il ne regrettait pas d’être intervenu. «Si c’était à refaire, je le referais», a-t-il déclaré à l’Agence Belga, en dénonçant les circonstances inhumaines du rapatriement qui ont suscité une réaction des autres passagers.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.