La Rue des Pitas n’est plus le Las Vegas bruxellois

Le quartier de la Grand-Place draine 65.000 personnes par jour. Pour ses façades classées au patrimoine de l’UNESCO. Mais aussi parce que Bruxelles compte parmi les villes les plus réputées pour sa cuisine de rue. Pour séduire encore davantage les touristes, la Rue des Pitas dit adieu aux néons criards. Et ravale ses façades. La Ville souhaite appliquer la même tactique à la Rue des Bouchers.

Julien Rensonnet

Soldats grecs et moulins clignotants, néons superposés, du rouge, du rose, du vert, du bleu surtout, enseignes de plusieurs mètres carrés, photos de viandes dégoulinantes, bâches couvrant des façades entières… Vous n’êtes pas sur le strip de Las Vegas, mais dans la Rue du Marché aux Fromages, à Bruxelles. Où le fromage justement se résume presque à la feta et à l’haloumi tant les commerces de cette rue voisine de la Grand-Place sont uniformisés. Pitas, moussaka et mezze y sont en effet le menu incontournable. Et pour tout le monde en Belgique, la Rue du Marché aux Fromages est ainsi devenue la Rue des Pitas. Où les néons sont presqu’aussi célèbres que la sauce à l’ail.