Les coins anodins de Bruxelles par des jeunes « anodins » de Bruxelles

Trois mois durant, 15 jeunes Bruxellois, intégrés au projet MÉTA TAG, ont sillonné les rues de leur quartier en quête d’images. Ces clichés de néophytes, autant de regards insolites sur la capitale, seront exposés dès cette semaine aux Halles Saint-Géry.

C.R.

Il gère un des ces imprévus si typiques des projets d'envergure qui touchent enfin à leur concrétisation. Au soleil de la terrasse du café des Halles, Bruno d'Alimonte s'assure que les panneaux de Méta-Tag s'ajustent dans les arcades de la façade. Sept panneaux exactement, aperçus engageant de ce qu'on découvrira à l'intérieur : les photographies de jeunes Bruxellois néophytes, de 8 à 20 ans, issus de quartiers sensibles de la capitale. Encadrés par trois photographes de l'asbl Brussels'Eyes, ils ont revisité leurs rues avec l'unique consigne de ramener des « regards » de Bruxelles, autant de clichés particuliers d'un paysage urbain réinterrogé.