Anderlecht fait le travail en première période face à Seraing et s’impose sans difficulté (3-1)

Anderlecht a dominé une faible équipe de Seraing grâce à trois buts incrits en première période.

La Rédaction de L'Avenir
 Amuzu a brillé pour ce qui est peut-être son dernier match sous la tunique mauve.
Amuzu a brillé pour ce qui est peut-être son dernier match sous la tunique mauve. ©Photo News

Le Sporting d’Anderlecht se devait de se relancer face à Seraing dans le cadre de la troisième journée de Pro League. Battus face au Cercle la semaine passée, les Mauves pouvaient avoir confiance en leurs forces avant d’affronter Seraing, battus deux fois lors des deux premiers matchs de la saison.

Trois buts en trente minutes, la balade du Sporting

Très vite, les Mauves ont affiché leur supériorité face aux Métallos. Dès les premières minutes, Silva donne un bon ballon sur la droite du rectangle. Sadiki est plus rapide que la défense et centre dans la surface. Les joueurs de Seraing font preuve d’une passivité effrayante, et regardent le ballon parvenir tranquillement dans les pieds d’ Amuzuau second poteau. L’ailier ne se fait pas prier et ouvre le score (1-0, 4e).

À la 16e minute, Amuzu remet le couvercle. Sur le flanc gauche, il provoque la défense liégeoise, avant de combiner en une-deux avec Refaelov. Amuzurécupère le ballon dans le rectangle et fusille Dietsch (2-0, 16e).

À la demi-heure de jeu, Amuzu et Refaelov se baladent une nouvelle fois sur le flanc gauche sans rencontrer une véritable opposition. Refaelov adresse alors un superbe centre vers Fabio Silva. Le Portugais, dos au but, enchaîne superbement contrôle du pied gauche et frappe du pied droit qui finit au fond des filets (3-0, 30e).

Anderlecht a marché littéralement sur Seraing lors de ces 45 premières minutes. Chaque accélération anderlechtoise provoquait la panique dans la défense des Métallos. Le milieu de terrain fut à la merci de Verschaeren et Refaelov.

Anderlecht lève le pied après la pause

En seconde période, Anderlecht a levé le pied, cherchant à s’économiser en vue des prochaines échéances européennes et alors que le match était déjà plié. Seraing s’est montré de son côté moins friable qu’en première période.

À la 57e minute, Seraing part en contre-attaque: Hoedt tacle pour intercepter un ballon en profondeur, mais il donne le ballon directement dans les pieds de Sissoko. Seul sur le flanc droit, le latéral envoie une frappe croisée qui vient se loger dans le petit filet de Van Crombrugge (3-1, 57e).

Des occasions manquées sans conséquence

Les Mauves se sont montrés par moments suffisants, mais n‘ont pas vraiment été inquiétés par cette réduction du score sérésienne. À la 72e minute de jeu, le Sporting passe tout près d’un superbe but: Debast sort de sa défense et combine avec Raman pour s’infiltrer dans le rectangle, mais son tir du pointu passe à côté du but.

Arnstad tente lui aussi sa chance sur le côté droit, mais sa frappe est captée en deux temps par Dietsch (83e). Le portier sérésien réalise un dernier tout bon arrêt dans le temps complémentaire, face à une frappe imprévisible de Stroeykens (90e+1).

Lors de la dernière action de la rencontre, Raman est lancé face au but, mais Sylla tacle superbement et empêche le quatrième but mauve (90e+4).

Anderlecht s’impose donc sur ce score de trois buts à un. Les Mauves n’ont jamais tremblé et ont imposé leur supériorité sur leur adversaire. Le spectacle n’a pas été présent en seconde période, mais les Bruxellois avaient déjà largement fait le travail lors du premier acte. Le Sporting se déplace la semaine prochaine à Saint-Trond.

Les compos :

Anderlecht: Van Crombrugge, Debast, Hoedt, Delcroix, Amuzu, Sadiki, Kana, Verschaeren, Refaelov, Silva, Esposito

Seraing : Dietsch, Thsibuabua, Tremoulet, Lahssaini, Lepoint, Elisor, Sissoko, Conceicao, Sylla, Bernier, Abanda

Le direct:

Les stats: