Une famille importe du cannabis d'Espagne et du Maroc: 20 personnes interpellées à Anderlecht

Une vaste opération de perquisitions s’est déroulée en région bruxelloise. 21 personnes ont été interpellées, 11 ont été inculpées. Elle visait une famille anderlechtoise qui importait depuis plusieurs années du cannabis d’Espagne et du Maroc à destination de la Belgique et de la France.

Une famille importe du cannabis d'Espagne et du Maroc: 20 personnes interpellées à Anderlecht

La Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles a procédé le 27 juin dernier à une trentaine de perquisitions en région bruxelloise, dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue à échelle internationale, a communiqué le parquet de Bruxelles jeudi.

Vingt-et-une personnes ont été interpellées, dont les présumés principaux responsables du trafic de stupéfiants, membres d’une même famille d’Anderlecht. Onze d’entre elles ont été inculpées, dont quatre ont été placées en détention préventive.

«La section de lutte contre les stupéfiants de la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles a conduit, le 27 juin 2019, une vaste opération de perquisitions visant à démanteler les activités d’une organisation criminelle active dans un trafic international de stupéfiants. L’organisation, une structure familiale anderlechtoise, importait depuis plusieurs années du cannabis d’Espagne et du Maroc à destination de la Belgique et de la France», a détaillé jeudi Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Cannabis, argent, armes et voitures

«Vingt-et-une personnes ont été interpellées à la suite des perquisitions, dont les principaux membres de l’organisation. Douze d’entre elles ont été déférées devant un juge d’instruction qui en a inculpé onze, dont une en tant que dirigeante de l’organisation. Quatre des inculpés sont maintenus en détention préventive, trois autres ont été libérés sous conditions et les quatre derniers sans condition. Les enquêteurs ont par ailleurs mis la main sur une dizaine de kilos de cannabis, une somme d’argent de 65.000 euros, une dizaine de véhicules ainsi que trois armes à feu», a précisé le porte-parole du parquet.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.