Pierre Alechinsky s’expose à la maison d’Erasme à Anderlecht

La maison d’Erasme a inauguré, mercredi, l’exposition «Écritures d’herbes», dédiée à l’artiste belge Pierre Alechinsky. Elle sera visible jusqu’au 16 novembre prochain.

Pierre Alechinsky s’expose à la maison d’Erasme à Anderlecht

Il s’agit de la première exposition dédiée à Pierre Alechinsky en Belgique, depuis sa rétrospective en 2007 aux Musées royaux des beaux-arts. Elle présente au rez-de-chaussée sa nouvelle collection finalisée en 2013 intitulée «Longues-vues». À partir de la triade eau-air-feu gravée à l’eau-forte sur un disque de cuivre rouge, Pierre Alechinsky a évoqué le quatrième élément, la terre, avec du rouge de Venise.

«Quand Alechinsky est venu visiter la maison d’Erasme qu’il ne connaissait pas même s’il a passé les 27 premières années de sa vie à Bruxelles, il a été enthousiasmé par la qualité de la gravure et la fraîcheur des coloris d’un herbier flamand du 18e siècle qui fait partie des collections du musée», raconte le commissaire de l’exposition Daniel Abadie.

«Il s’est souvenu qu’il avait travaillé avec l’herbier danois «Flora Danica», commandé par le Roi du Danemark à cette même époque», poursuit le commissaire.

Au premier étage, ses collages développés de 1982 à 1990 sont exposés aux côtés de l’herbier du musée et de trois volumes du «Flora Danica», duquel il s’est inspiré pour réaliser ses personnages.

Le bourgmestre d’Anderlecht Éric Tomas (PS) a situé l’exposition dans son contexte: «En 2000, le conservateur a eu l’idée un peu iconoclaste de mélanger cette maison renaissance et l’art contemporain.»