Pourquoi il n'y aura aucun Lidar en Région bruxelloise pendant quelques semaines

Les fameux radars mobiles qui assurent le contrôle des zones problématiques sont absents des rues bruxelloises...

Ro.Ma.
Les nouveaux Lidar: plus de 3500 P.-V. en une semaine ! Les trois radars Lidar installés actuellement sur les routes bruxelloises ont repéré environ 3.500 véhicules en infraction en une semaine. Un bilan qui n’étonne pas forcément les autorités qui s’attendaient à un tel rendement !
©© Bernard Demoulin

Les automobilistes de passage à Bruxelles l’ont sans doute remarqué : aucun Lidar sur les routes de la capitale. Habituellement, six à sept Lidar sont répartis dans les différentes zones de police, avec une rotation tous les jeudis.

Bruxelles Mobilité et le cabinet de la ministre Elke Van den Brandt (Groen) nous confirment que ces dispositifs de répression ne sont actuellement pas utilisés dans la ville-région. “Un marché public se termine et un autre va démarrer. On a un laps de temps entre les deux”, commente l’administration régionale. “Mais les autres radars restent opérationnels”, insiste Bruxelles Mobilité.

Combien de temps va durer cette situation ? “Quelques semaines”, estime le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité, qui pointe la complexité de ce type de grand marché public. L’accord formel du gouvernement régional n’a pas encore été acté. Cette période de battement aurait toutefois pu être évitée.

27 nouveaux radars en 2023 à Bruxelles et 15 autres en 2024 : deux radars-tronçons devraient également voir le jour cette année

Pas encore de radar-mitraillette à Bruxelles

Pour rappel, les Lidar ne sont, stricto sensu, pas achetés par la Région bruxelloise : ils sont loués à la société privée SecuRoad, qui a le monopole sur ce type d’engins. Chaque zone de police a droit à un Lidar. Elle définit les emplacements où son appareil doit être placé.

Le nouveau marché prévoit à nouveau sept Lidar, qui seront donc répartis sur le territoire. Récemment, le député Marc-Jean Ghyssels (PS) a interpellé la ministre Van den Brandt quant à l’éventuelle arrivée des Lidar-mitraillette, toujours fabriqués par SecuRoad, sur le sol bruxellois.

Arrivé sur les routes wallonnes en ce début d’année, ce dispositif de répression est plus rapide et peut couvrir davantage de bandes de circulation, ce qui permet dès lors de verbaliser davantage de conducteurs en infraction. Le cabinet de la mandataire Groen confirme toutefois que la location de Lidar-mitraillette n’est pas encore prévue en Région bruxelloise.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...