Alain Maron : “On dit que l’abandon de la voiture, c’est un truc de bobos, la réalité ne montre pas ça”

Le ministre fait le point sur la prime Bruxell’Air en 2022. 58 % des primes versées sont majorées car les bénéficiaires ont des revenus “modestes”.

Sylvain Anciaux
Alain Maron. Ministre de l'environnement et du climat
Alain Maron. Ministre de l'environnement et du climat ©Bauweraerts Didier

”En trois ans, à Bruxelles, le vélo est passé d’un sujet de niche à un sujet massif. On est devenu beaucoup plus cyclable.” Parfum de bilan avant le début de la campagne au cabinet Maron. Et le ministre en profite pour faire le point sur la prime Bruxell’Air, octroyée aux automobilistes prêts à troquer leur plaque d’immatriculation contre un chèque à dépenser dans différentes options de mobilité dans la capitale. La somme s’élève à 500, 700 ou 900 euros en fonction des revenus du bénéficiaire.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...