Détention d'Olivier Vandecasteele: un millier de personnes à Bruxelles pour exiger la libération du Tournaisien (vidéos)

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées dimanche après-midi sur la place Albertine à Bruxelles pour réclamer la libération d'Olivier Vandecasteele, travailleur humanitaire belge détenu en Iran depuis février 2022 et condamné à 40 ans de prison.

Belga
BRUSSELS, BELGIUM - JANUARY 22 : A rally in support of Olivier Vandecasteele has been held by the Olivier Vandecasteele Support Committee and Amnesty International. In addition to the demonstration of solidarity, the objective of this mobilisation is to demand once again the release of the Belgian humanitarian worker who has been unjustly detained in Iran for almost a year. During the rally, family members, friends, aid workers who have worked with him and Amnesty International representatives will speak. In addition, gloves, hats, jumpers and scarves will be collected by the organizers and donated to the Citizen Platform - BelRefugees - Burgerplatform. January 22, 2023 in Brussels, Belgium, 22/01/2023 ( Photo by Bert Van Den Broucke / Photonews
©BVB

Environ 1.100 personnes étaient présentes pour exprimer leur soutien à l'humanitaire pris en otage en Iran, selon les estimations de la police. "Ses conditions de détention sont extrêmement difficiles et vont à l'encontre des droits humains et de l'interdiction de la torture", a déploré le directeur de la branche flamande d'Amnesty International, Wies De Graeve, à l'origine de l'action avec son homologue francophone.

Olivier Vandecasteele: deux autocars ont rejoint la manifestation de Bruxelles depuis Tournai, sa ville d’origine

"Il n'a pas bénéficié d'un procès équitable; les charges retenues contre lui étaient peu claires et il n'a pas pu choisir son avocat. Nous nous mobilisons dans le monde entier pour exiger sa libération immédiate. Dans l'intervalle, ses droits doivent être respectés, ses conditions de détention s'améliorer et il doit pouvoir bénéficier de l'assistance médicale dont il a besoin."

"La Belgique doit exercer une pression maximale sur les autorités iraniennes afin que la détention arbitraire d'Olivier Vandecasteele prenne fin dans les plus brefs délais", a-t-il ajouté. "La Belgique devrait aussi examiner comment elle peut, en coopération avec d'autres pays, empêcher l'Iran de continuer à utiliser la détention arbitraire des personnes comme moyen de pression politique. La prise d'otages est considérée comme un crime.

Des gants, des bonnets, des pulls et des écharpes ont également été collectés lors de la manifestation. "Lors de discussions avec sa famille, il a expliqué avoir terriblement froid dans sa cellule", a indiqué Olivier Van Steirtegem, porte-parole du Comité de soutien à Olivier Vandecasteele. "La collecte de vêtements chauds est une action de solidarité symbolique pour demander plus de chaleur pour Olivier, et une amélioration de ses conditions de détention. Les vêtements récoltés seront remis à la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

En parallèle, une pétition réclamant la libération de l'humanitaire belge a également été lancée via Change.org. Elle a déjà recueilli près de 150.000 voix.

"Notre objectif est que tous les projecteurs restent braqués sur cette affaire", conclut Wies De Graeve. "Ensemble, nous pouvons faire en sorte que la voix en faveur de sa libération ne puisse plus être ignorée."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...