Ganshoren : une ado de 18 ans entre la vie et la mort après une intoxication au CO

La jeune fille était inconsciente dans son appartement situé avenue des Gloires nationales, au nord de Bruxelles. La mère et le frère ont également été hospitalisés, mais sont dans un état moins grave.

Belga
 La zone Dinaphi rappelle les dangers du monoxyde de carbone.
Illustration - La mère de la victime, ainsi que son jeune frère, ont également dû être hospitalisés. ©reporters 

Une adolescente de 18 ans a été victime d’une intoxication au CO samedi après-midi à Ganshoren (Bruxelles-Capitale). Réanimée, celle-ci a été hospitalisée dans un état critique, selon les pompiers bruxellois.

La mère de la victime, ainsi que son jeune frère, ont également dû être hospitalisés, mais leur état suscite moins d’inquiétude.

”Vers 16h30, les services de secours ont reçu un appel faisant état d’une jeune fille inconsciente dans une salle de bain d’un appartement situé avenue des Gloires nationales, à Ganshoren”, indique Wlater Derieuw, porte-parole des pompiers.

”Par les questions qu’il a posées, l’opérateur 112 a pu en déduire qu’il s’agissait d’une intoxication au CO. Les pompiers et les services de secours furent alors immédiatement envoyés sur place”.

Les occupants de l’appartement au 1er étage de l’immeuble, juste au-dessus de celui où l’intoxication est survenue, ont également été dirigés vers l’hôpital pour examen. Les autres résidents de l’immeuble ont, eux, été examinés sur place.

Sibelga a coupé l’arrivée de gaz dans l’immeuble, celle-ci étant soupçonnée d’être à l’origine de l’accident. Une enquête devrait déterminer ce qu’il s’est précisément passé.

Quatre conseils

A l’occasion de cette nouvelle intoxication au CO, les pompiers donnent quatre conseils à la population pour éviter tout problème : faire installer un appareil conforme par un technicien reconnu ; procéder à l’entretien annuel et aux contrôles obligatoires des installations ; vérifier la bonne évacuation des gaz de combustion, et enfin assurer une ventilation naturelle.

Par ailleurs, il est également recommandé de se doter d’un détecteur de CO.

Les signes avant-coureurs d’une intoxication au CO sont multiples : nausées, vomissements, mal de tête, fatigue subite.

Dans ce cas, il est recommandé d’ouvrir tout de suite les fenêtres, d’évacuer les personnes présentes et de contacter le 112.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...