Ce week-end à Bruxelles, de la campagne flamande à la forêt amazonienne

Ce week-end, Bruxelles se souvient d’un épisode douloureux de l’histoire belge. Pour vous en remettre, optez pour une fête de quartier ou une visite dans la forêt du Marsupilami. À moins que vous n’enterriez dans le fracas du rock une historique salle de concert. Et puis, pourquoi pas revoir le meilleur film de tous les temps ? Il s’avère qu’il est bruxellois…

Julien Rensonnet
Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023. ©Magasin 4 - C. Akerman - Brasserie Parkiet - CBBD - Jo Struyven

Et aussi…

+ TOUJOURS EN COURS | Deux chouettes expos familiales sont à voir à Bruxelles. Luminopolis est un jeu de piste interactif à la découverte de la lumière au Museum des Sciences Naturelles. Et le concept marche très bien (jusqu’au 13/08). Au CBBD, c’est Petit Poilu qui fait se poiler les enfants qui pourront jouer à l’imiter (jusqu’au 15/08). Plus décalé, mais pas moins bruxellois : une expo sur les blocs de béton, les fameux Jerseys, qui s’invitent dans nos rues (jusqu’au 9 février 2023 à la Pianofabrik)

+ MAIS ENCORE | En manque d’idée ? N’hésitez pas à surfer dans notre page “agenda” bruxelloise : certaines sorties n’y ont pas de date de péremption

Convoyer le souvenir

Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
©Jo Struyven

Le 19 avril 1943, le 20e convoi quitte la tristement célèbre caserne Dossin à Malines. À son bord : 1.631 Juifs. Destination : Auschwitz. Mais grâce à la résistance belge, 236 déportés sautent du train qui les emmène vers la mort. Cette action d’évasion héroïque est unique dans l’histoire de l’Europe occidentale sous administration nazie. Elle fait ce 20 janvier l’objet d’une expo à la perspective décalée au Musée Juif. L’institution accroche en effet les photographies de Jo Struyven. Le natif de Saint-Trond a parcouru les contrées traversées par le 20e convoi. Borgloon, Bierbeek, Piringen, Booienhoven… Aujourd’hui, c’est la rase campagne flamande. En noir et blanc, des clochers, des champs, des trouées boisées. Le photographe, dont l’objectif sait transcender la banalité des panoramas belges, “dresse ici un mémorial contemporain”, écrit le Musée Juif, “réponse à l’indifférence qui caractérise aujourd’hui ces paysages dépouillés, où n’apparaît nulle présence humaine, et qui furent pourtant chargés d’(in) humanité”. Un témoignage sobre. Et sombre. Au 20e convoi survécurent 153 personnes.

+“236, Land (es) capes from the 20th convoy”, au Musée Juif de Belgique jusqu’au 14 août 2023, rue des Minimes 21, 1000 Bruxelles, 10/7 €

Le nid du Marsupilami

Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
©CBBD

Une boule jaune survitaminée, à longue queue, bondit depuis plusieurs mois au CBBD : au musée de la rue des Sables, le Marsupilami se replonge dans sa forêt natale de Palombie. L’expo “The Houba Show” y retrace en effet les 70 ans de la vie de cette star de la BD créée en 1952 par Franquin. Il semble que l’idée du marsupial boxeur lui soit venue… dans un tram bruxellois. En y observant un receveur s’agiter, il se serait dit que cet ancêtre humain des pointeuses Mobib gagnerait en efficacité doté d’un organe supplémentaire comme… une queue de rat. Cette anecdote et une foule d’autres vous sont relatées dans des décors reproduisant la verdure tropicale des BD dessinées depuis 1987 à Batem, dessinateur liégeois qui voulait depuis toujours rencontrer “son idole” Franquin. Et qui s’est retrouvé comme gardien de zoo de sa ménagerie. La relecture plus sombre de Frank Pé n’est pas oubliée. Ni les produits dérivés aussi loufoques que la bête dont ils s’inspirent. Et vous pourrez peut-être y faire la sieste dans le nid suspendu du Marsu.

+ LIRE AUSSI | On a visité l’expo Marsupilami et voilà ce qu’on en pense

+“The Houba Show”, expo prolongée jusqu’au 16/04/2023 au CBBD, rue des Sables 20 à 1000 Bruxelles, 13/10/6€

Liquidation totale

Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
©Magasin 4

C’est une institution qui ferme (temporairement) ses portes prochainement à Bruxelles : le Magasin 4 va en effet déménager. Le temple du rock dur et des musiques alternatives n’ira pas bien loin : il traverse juste la rue pour rester amarré avenue du Port. Il devrait y jeter l’ancre fin 2024. Sur son site actuel sera dessiné le nouveau parc de Tour&Taxis. Si une salle temporaire pourrait combler la grosse année et demie avant la réouverture, rien n’est encore annoncé. Alors avant de couper les amplis, le Magasin 4 convie tous les fans de rock bien saignant à sa “closing party”. Cette guindaille de clôture se tient sur rien moins que les 3 prochains week-ends. À l’affiche pour ces 6 soirées : de l’ambient, de l’electropunk, du noise rock, de l’EBM, et bien sûr du metal, du drone, du punk et du doom pour une trentaine de noms au total. Chaque soir commence à 20h et coûte 10€.

+“Magasin 4, Closing Parties”, les 20, 21, 27, 28/01 et 3 et 4/02, avenue du Port 51B, 1000 Bruxelles, 20h, 10€/soir

Fêtes à Koekelberg et Forest

Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
©Brasserie Parkiet

Deux chouettes fêtes de quartier s’annoncent ce week-end à Bruxelles. Au nord, À Koekelberg, la Brasserie Parkiet revient pour une 2e édition, hivernale cette fois (samedi de 15 à 21h). Les organisateurs vous donnent rendez-vous rue des Braves, juste à côté du parc Élisabeth pour “une journée pleine de musique (concerts et DJ), de bonne nourriture et de boissons, d’animations pour les enfants, de théâtre de rue, d’un marché d’art&d’artisanat, d’ateliers gratuits et d’un réparateur de vélos et de vêtements”. L’ambiance sera tout aussi familiale au sud où la Commune de Forest invite place Saint-Denis pour son Forest’Oyons 2023 (samedi de 11 à 14h). Au menu, un DJ-set participatif qui diffuse la musique de votre téléphone. Prévues aussi : deux séances d’aérobic “sauvage et grotesque” avec la Professeure Postérieur, adepte de “sprot”, moins ennuyeux que son cousin le sport. Et l’organisation prévient : boissons chaudes, frites et collations offertes. Revoir le meilleur film de tous les temps

Le meilleur film du monde est bruxellois

Illustrations pour l'agenda Bruxelles du 20 janvier 2023.
©Chantal Akerman

En décembre 2022, “Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles” a été sacré “Meilleur film de tous les temps” par un panel de plus de 1600 critiques de cinéma. La Bruxelloise Chantal Akerman devient ainsi la première réalisatrice à se hisser en haut de ce prestigieux classement, succédant à des monstres sacrés comme Orson Welles et Hitchcock. Tout ça valait bien une projection du film culte et féministe qui montre, sur 3h30, l’aliénante vie quotidienne de Jeanne Dielman, veuve et mère célibataire, de la panure des escalopes à ses activités de prostituée. Trois films d’Akerman, restaurés par la Cinematek, sont projetés les prochains week-ends à Flagey. Vous y verrez aussi le docu minimaliste “News from Home”, filmé dans les rues de New York en 76 et également classé dans ce top à la 52e place. À l’affiche enfin : “Toute une Nuit”, vignettes romantiques dans la nuit bruxelloise qui fête ses 40 ans.

+“3 X Chantal Akerman”, à Flagey, horaires et tickets en ligne, 7/8,5€

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...