Cette météorite de 7,6kg a été découverte en Antarctique par des Bruxellois

Une équipe de recherche internationale menée par Vinciane Debaille, géologue à l'ULB, est revenue d'Antarctique avec cette trouvaille. Elle provient d'une ceinture d'astéroïdes qui a fini sa course dans les glaces bleues il y a plusieurs dizaines de milliers d'années.

Belga
Cette météorite de près de 8kg a été découverte par une équipe de l'ULB dans les glaces bleues de l'Antarctique.
Cette météorite de près de 8kg a été découverte par une équipe de l'ULB dans les glaces bleues de l'Antarctique. ©ULB

Une équipe de recherche internationale menée par Vinciane Debaille, géologue à l'Université Libre de Bruxelles (ULB) est revenue d'Antarctique avec une météorite de près de 8 kilos, a annoncé mercredi l'université. Cette trouvaille provient d'une ceinture d'astéroïdes qui a fini sa course dans les glaces bleues antarctiques il y a plusieurs dizaines de milliers d'années.

L'objectif de la mission, également composée du chercheur Ryoga Maeda de la VUB et de plusieurs scientifiques internationaux, était d'investiguer de nouvelles zones d'accumulation de météorites autour de la Station polaire belge Princess Elisabeth Antarctica. À partir d'images satellites et coordonnées GPS, l'équipe est partie découvrir le potentiel de plusieurs zones d'intérêts, repérées grâce au travail de Veronica Tollenaar, étudiante en thèse en glaciologie à l'ULB.

Des routes à travers les crevasses

"Partir à l'aventure explorer des zones inconnues est enthousiasmant", souligne Vinciane Debaille. "Cependant, nous avons aussi dû composer avec le fait que la réalité de terrain est beaucoup plus difficile que la beauté des images satellites." L'équipe a pu bénéficier de l'expérience de l'explorateur et responsable des missions polaires à la station Alain Hubert qui a pu ouvrir des routes pour éviter les zones dangereuses composées de crevasses. Les conditions de la mission furent rudes, l'équipe ayant campé par -10°C et parcouru des dizaines de kilomètres dans des sastrugis, des dunes de neige formées par les vents.

La mission a porté ses fruits puisque la zone de glace bleue de Nils Larsen, à une soixantaine de kilomètres de la station, a été reconnue comme une zone d'accumulation digne de revisite. La météorite de 7,6 kilos constitue, elle aussi, une belle découverte. Une fois ramenée à Bruxelles, elle sera décongelée en conditions contrôlées au laboratoire à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, avant d'être analysée.

Au total, plus de 600 météorites ont été découvertes dans le champ de glace bleue de Nansen au cours de trois missions VUB-ULB et NIPR (l'Institut de recherche japonais pour l'Antarctique) financées, notamment, par la politique scientifique fédérale (Belspo).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...