Procès des attentats à Bruxelles: 60.000 euros pour accompagner les enfants victimes ou proches de victimes

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de dégager un peu plus de 60.000 euros pour financer un projet d’accompagnement spécifiquement dédié aux enfants victimes ou proches de victimes des attentats de Bruxelles.

Belga
Cet argent bénéficiera au Service Marchois d’Aide au Justiciable (SMAJ) qui organise des ateliers à destination de mineurs d’âge et baptisés “Des mots pour des maux”.
Cet argent bénéficiera au Service Marchois d’Aide au Justiciable (SMAJ) qui organise des ateliers à destination de mineurs d’âge et baptisés “Des mots pour des maux”. ©Olivier Matthys

Cet argent bénéficiera au Service Marchois d’Aide au Justiciable (SMAJ) qui organise des ateliers à destination de mineurs d’âge et baptisés “Des mots pour des maux”.

Le SMAJ travaillera pour l’occasion en partenariat avec l’ASJ Lux, le Service d’aide aux justiciables pour la division de Neufchâteau, précise lundi un communiqué du gouvernement de la FWB.

Reconnues pour leur expertise, ces deux associations accompagneront au travers d’ateliers créatifs et de groupes de paroles les jeunes concernés.

Ceux-ci pourront y partager leurs expériences traumatisantes des attentats sous la supervision de professionnels.

L’ouverture récente du procès des attentats de Bruxelles pourrait en effet être un nouveau moment difficile à vivre pour ces enfants.

Cette nouvelle initiative centrée sur les mineurs vient compléter d’autres mesures d’accompagnement des victimes déjà prises par la FWB en lien avec les attentats de Bruxelles et le procès.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...