Nuit du nouvel an mouvementée: 160 arrestations après l'agression d'agents et des voitures en feu à Bruxelles, incidents aussi à Anvers

La nuit du réveillon à Bruxelles a été mouvementée pour les agents de la police locale qui ont été "caillassés à plusieurs reprises par des jets de projectiles", fait savoir la cellule de communication de la police de Bruxelles Capitale-Ixelles dimanche.

Belga
50.000 personnes ont suivi le feu d'artifice sur la place des Palais
50.000 personnes ont suivi le feu d'artifice sur la place des Palais ©BELGA

La nuit du réveillon à Bruxelles a été mouvementée pour la police, dont certains agents ont été caillassés. Les troubles ont mené à l'arrestation de 160 personnes en Région bruxelloise la nuit de la Saint-Sylvestre. Vingt-et-une sont des arrestations judiciaires, le reste des arrestations administratives, a indiqué la police dans un nouveau bilan établi dimanche matin.

Les six zones de police actives en Région bruxelloise ont en outre procédé à 690 interventions, la moitié d'entre elles ayant été couvertes par les agents du centre-ville, d'Ixelles et de la zone Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg).

Le Service d'Incendie et d'Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale (SIAMU) a pour sa part dû intervenir près de 172 fois (82 interventions des pompiers et 90 interventions ambulances) et six fois pour des véhicules en feu.

La police constate en outre qu'il y a eu "beaucoup de monde" dans le centre-ville de Bruxelles la nuit du réveillon avec "pas moins de 50.000 spectateurs qui ont assisté au feu d'artifice" de Nouvel An, selon le communiqué de la cellule. Les accès à la place des Palais, d'une capacité de 19.000 spectateurs, et au Parc de Bruxelles, d'une capacité de 13.000 spectateurs, ont dû être fermés vers 23h30. Les accès à la Grand-Place ont aussi dû être fermés temporairement.

"La police était visible sur le terrain afin d'assurer le bon déroulement de cet événement festif", note la police qui précise que "la sécurisation des festivités de Nouvel An a été coordonnée par la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles, et ce en parfaite collaboration avec les autres zones bruxelloises ainsi que la police fédérale".

Retour à la normale dans les transports en commun

Plusieurs lignes de trams et bus ont été perturbées dans la capitale lors de la nuit du réveillon, a indiqué la société des transports publics bruxellois, STIB, sur son compte Twitter. Le premier jour de l'an à l'aube, la circulation avait toutefois repris normalement.

La STIB avait annoncé que le trafic du tram 81 était interrompu entre les arrêts Flagey et Montgomery, de même que les arrêts Belgica et Gare du Midi, après les douze coups de minuit marquant le passage à l'an neuf dimanche. Les perturbations sont attribuées à des actes de vandalisme.

Le trafic était aussi interrompu sur la ligne de tram 7 entre les arrêts Meiser et DocksBruxsel, sur ordre de police.

En raison de collisions entre tiers, les lignes de tram 62 et 25 ont aussi été perturbées brièvement, avec des T-bus remplaçant les trams entre certains arrêts, mais les trams circulaient à nouveau normalement peu avant minuit.

Des perturbations étaient aussi annoncées sur les lignes de bus 27, avec une déviation entre les arrêts Capricorne et Sainte-Famille, 59, avec une déviation entre les arrêts Houwaert et Gutenberg, et 46, avec une déviation entre la porte d'Anderlecht et Clémenceau, sur ordre de police.

Les équipes de pompiers mobilisées
Les pompiers bruxellois ont enregistré 700 interventions dans la nuit du Nouvel An, deux fois plus que dans des circonstances normales, a indiqué dimanche un porte-parole. Il s'agissait de 200 interventions de pompiers et de 500 ambulances. Les hommes du feu ont par ailleurs été à plusieurs reprises la cible de feux d'artifice. À certains endroits, ils ont dû abandonner leur matériel.
C'était notamment le cas avenue Jean Volders à Saint-Gilles, où ils prenaient en charge une personne tombée depuis un balcon du quatrième étage d'un immeuble.
"Après une tentative de réanimation infructueuse, les ambulanciers ont été visés par des feux d'artifice et ont dû se retirer", explique le porte-parole. "La police a sécurisé les lieux. Nos hommes ont traversé cette nuit agitée sans blessure physique, mais sur le plan psychologique, c'est une autre histoire." Et le porte-parole de dénoncer l'absurdité d'une situation qui voit des secouristes ne pouvant effectuer leur travail en toute sécurité et devant même parfois abandonner leur matériel sur place afin de se mettre à l'abri.
Dans le courant de la nuit, les pompiers sont intervenus une vingtaine de fois pour des trottinettes électriques en feu, 24 fois pour des arbres ou de la végétation en feu, 57 fois pour des déchets ou des palettes en feu et trois fois pour des conteneurs de déchets incendiés. Trois vélos, 26 voitures, six mobylettes et un terrain de football étaient également en flammes, finalement maîtrisées par les pompiers.
La police de Bruxelles Capitale-Ixelles a, elle aussi, été ciblée par des projectiles durant la nuit du réveillon.
Dizaines d'arrestations et de blessés lors de troubles la nuit du réveillon à Anvers
La police locale d'Anvers a été amenée à intervenir à plusieurs reprises lors de la nuit de la Saint-Sylvestre et procéder à l'arrestation de dizaines de personnes. Un spectateur a en outre été grièvement blessé lors du show pyrotechnique de minuit dans la métropole flamande. Des bagarres ont aussi fait plusieurs blessés.
Vers 3h40 du matin dimanche, la police anversoise a fait état de 25 arrestations administratives pour troubles à l'ordre public, dans 10 cas il s'agissait de mineurs. Une personne a aussi été arrêtée administrativement pour ivresse sur la voie publique.
Mais trois personnes ont aussi été arrêtées judiciairement, dans un cas pour des coups portés à un agent, dans un autre pour port d'arme et dans un dernier pour audition dans un dossier ouvert.
En divers endroits, la police anversoise a dû disperser des gens et des véhicules de la police ont été endommagés.
Dans le nord de la ville, la police a été caillassée, des jeunes résidents visant les agents avec des pierres. Si bien que les fauteurs de trouble ont dû être dispersés par la police à l'aide d'une auto pompe. A Deurne, les agents ont aussi été pris pour cible. Dans le district d'Ekeren, passé minuit, des jeunes ont également tenté de bouter le feu à un véhicule vandalisé et incendié des vélos.
Au coeur de la ville, sur la Steenplein, de nombreux Anversois se sont rassemblés pour profiter du feu d'artifice de Nouvel An. Mais un homme a été grièvement blessé lors des festivités en chutant d'une hauteur conséquente. Les services de secours ont eu bien des difficultés à l'atteindre en raison de la foule. A l'arrivée des équipes médicales, la victime, dont les jours sont en danger, était inconsciente et a été transportée à l'hôpital.
La région anversoise a été émaillée de divers bagarres, qui ont fait des blessés, certains ont même été hospitalisés.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...