Après le conseil communal avorté, le PS molenbeekois cherche à se débarrasser de son chef de groupe, Jamal Ikazban

À Molenbeek, des tensions enfouies sous le tapis ressurgissent et se cristallisent autour du PRI. Le chef de groupe socialiste, Jamal Ikazban, risque de perdre sa fonction, si ce n’est déjà fait.

Sylvain Anciaux
Elections communales : Pourquoi la possible alliance entre le PS, PTB, Ecolo bat dj de l'aile  Molenbeek
©BAUWERAERTS DIDIER

On se souvient, mercredi dernier, du geste fort posé par l’opposition molenbeekoise qui avait décidé de quitter le conseil communal après les interpellations citoyennes sous prétexte que la majorité n’avait pas le quorum à elle seule. Et si, en réalité, les conseillers n’avaient pas rendu ce soir là un fier service à la majorité dont des frondeurs socialistes (et aussi libéraux) avaient sciemment boycotté le rendez-vous pour ne pas avoir à voter l’inflation de 16 % du PRI, la taxe sur les biens immobiliers ?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...