Ce week-end à Bruxelles, saint Nicolas est partout

Il a chaussé sa mitre, empoigné sa crosse, chargé sa hotte : saint Nicolas descend à Bruxelles ce week-end, d’Anderlecht à Schaerbeek en passant par Woluwe et Saint-Gilles. De ciné en expo et marchés de Noël, le grand saint croisera sans doute des Méditerranéens, des Japonais voire des Lapons. Et puis bien sûr des Bruxellois.

Julien Rensonnet
Ce week-end à Bruxelles, saint Nicolas, marchés de Noël, films méditerranéens et voyage à Tokyo.
Ce week-end à Bruxelles, saint Nicolas, marchés de Noël, films méditerranéens et voyage à Tokyo. ©Porte de Hal / Cinemamed / Artesio / Naked / Jin-Hee

Et aussi…

+ TOUJOURS EN COURS | Expo ludique et familiale au MIMA : des milliers de Rubik’s Cube assemblés par l’artiste Invader pour (re) composer des tableaux célèbres et des figures de la culture pop (jusqu’au 8/01/2023). Belle expo jeune public au CBBD : Petit Poilu emmène les petits lecteurs dans ses aventures (jusqu’au 15/08/2023). Très chouette jeu de piste savant avec “Luminopolis “au Museum des Sciences Naturelles : courrez-vous plus vite que la lumière ? (jusqu’au 13/08/2023) Autre expo familiale : humez le confort princier des trains royaux au Train World (jusqu’au 22/01/2023). Envolez-vous dans un Hangar transformé en volière pour la superbe expo photo “Des Oiseaux” à Ixelles (jusqu’au 17/12).

+ ÉVIDEMMENT | Plaisirs d’Hiver se tient jusqu’au 1er janvier 2023 : par ici on vous explique les 5 choses à savoir sur l’événement et par là on déroule le plan mobilité.

+ MAIS ENCORE | En manque d’idée ? N’hésitez pas à surfer dans notre page “agenda” bruxelloise : certaines sorties n’y ont pas de date de péremption

Don d’ubiquité

Saint-Nicolas à la porte de Hal
Saint-Nicolas à la porte de Hal. ©Porte de Hal

Il arrive sur la pointe des pieds. Et à la Porte de Hal, il a plein de meurtrières et de mâchicoulis pour se faufiler. Saint Nicolas est de retour. Ce week-end, c’est le sien. Et s’il fera évidemment étape partout dans Bruxelles, il ne peut pas manquer le musée saint-gillois qui prend tant de soin à exposer les jouets d’antan. Oui, ceux que vos enfants ne connaissent pas mais que leurs arrière-grands-parents ont eux-mêmes reçus dans leurs petits souliers. Dans ce lieu fortifié majestueux, le grand saint siégera sur son trône, au pied de la cheminée, où il aura exposé d’anciennes merveilles sorties de sa hotte. Quand les plus jeunes lui auront serré le gant blanc, ils pourront grimper dans la tour jusqu’au chemin de ronde où ils apercevront peut-être l’âne du grand saint broutant les nuages. Puis ils visiteront l’espace dédiée aux petits théâtres de papier d’antan. Avant de participer à l’atelier où un animateur les attend pour fabriquer leurs propres jouets en carton. Et ça, ça vaut mieux que du “made in China”.

+“Saint-Nicolas à la Porte de Hal”, ce dimanche 4 décembre dès 14h, 3€ (4-12 ans), 10/8/6€ (adultes)

À Anderlecht, saint Nicolas ne sera pas accompagné de son fidèle père Fouettard dont on sait qu’il n’est plus vraiment en odeur de sainteté. Au lieu du Zwarte Piet, c’est l’ami saint Maurice qui donnera un coup de main pour apporter les cadeaux. Dont le plus beau : un spectacle où les deux camarades, l’un dans le manteau rouge qu’on lui connaît, l’autre dans sa toge dorée, convaincront les plus petits que l’amitié n’a pas de frontière et ne s’arrête pas aux couleurs de peau. Cette “saint-MauNic, c’est la belle idée de Belgïk Mojaïk contre les stéréotypes.

+“Saints-MauNic”, ces samedi 3 (15h) et 4 décembre (10h30 et 15h) 2022 à l’Espace 16 Arts, rue Rossini 16 à 1070 Anderlecht, inscription obligatoire.

Ce week-end, saint Nicolas a un agenda très chargé à Bruxelles, où il crapahute dans tous les sens. Deux cortèges l’attendent : il va d’abord parader à Schaerbeek ce samedi dès 9h. Son cortège s’ébrouera de l’église de Helmet pour atteindre la rue Gallait à 16h30 via Patrie, Plasky et Azalées. Autre cortège dès 14h30 dans le centre-ville avec les Amis de Manneken Pis (samedi dès 14h30 place de la Vieille Halle aux Blés jusque 17h Grand-Place). Le centre où le grand Saint siégera aussi le lendemain : rendez-vous à la Garde-Robe de Manneken Pis où il n’y aura donc pas qu’un seul ketje (dimanche 4 décembre, visite du musée gratuite).

Et puis, pour remplir sa hotte, saint Nicolas fait aussi escale au Woluwe Shopping (samedi 3/12 de 14 à 18h), au Westland Shopping (samedi 3/12 de 14 à 18h), au City2 (samedi 3/12 de 13 à 18h30), à Docks Bruxsel (samedi 3/12 de 11 à 18h)

En Méditerranée

Cinemamed
Cinemamed ©Cinemamed

Le brouillard enveloppe Bruxelles tous les matins et la nuit tombe déjà trop tôt. Si les parfums d’origan, d’huile d’olive et de fleur d’oranger vous manquent, si le doux ressac des flots de la Méditerranée n’est qu’un lointain souvenir, si vos playlists Spotify sont bloquées sur le oud, alors le festival Cinemamed devrait quelque peu vous réchauffer. “Sous les Figues” par exemple, remplira le contrat. Attention : on n’est pas sur Instagram non plus avec l’exigeant rendez-vous bruxellois du cinéma méditerranéen. Car il y est question de thématiques sociales et politiques, au passé et au présent. L’invité de cette 22e édition, c’est la Palestine. Mais on voyage aussi au Maroc, en Espagne, Italie, Algérie, Croatie ou Tunisie pour parler exil, filiation, conflit, droit du travail. Et puis amour aussi. 12 films sont présentés en avant-première et 3 séances s’adressent aux familles pour “Dounia et la princesse d’Alep” (dès 6 ans), “Les secrets de mon père” (dès 8 ans) et “La Petite bande” (dès 10 ans). Ce 4 décembre, une séance de contes gratuite est programmée au Palace. Vos kets y croiseront les étoiles des “Mille et une Nuits”, forcément.

+“Cinemamed”, jusqu’au 10 décembre 2022 aux Palace, Aventure, Bozar, W : HALLL et Espace Magh, 6€/film (hors cérémonies d’ouverture et clôture), 25€/5 films

Cliché, Bruxelles ?

Zoom, 2e Quinzaine de la Photographie de Bruxelles, invite le collectif Bruxelles Pixels.
Zoom, 2e Quinzaine de la Photographie de Bruxelles, invite le collectif Bruxelles Pixels. ©Bruxelles Pixels

Amoureux de Bruxelles ? On vous conseille une visite à Zoom, la 2e Quinzaine de la Photographie de Bruxelles. Plusieurs expos s’y tiennent dans le cadre plutôt insolite de l’Autonomie, centre d’arts de la rue du même nom à Anderlecht, quartier du Midi. Vous y verrez les réalisations des élèves de l’École de Photographie Agnès Varda. Vous y retrouverez la pluralité de regards sur notre capitale par le collectif “Bruxelles Pixels” qui s’impose pour règle de déclencher exclusivement dans les 19 communes : noir et blanc grand format de la Grand-Place à la Forêt de Soignes, flous en mouvement, promenade silencieuse et contrastée au cimetière de Bruxelles à Evere, portraits “steampunk” très pop, balade argentique, pause piétonne au parc Josaphat ou voyage littéraire dans les trams et métros de la STIB… Enfin, l’organisateur Artesio invite une dizaine de photographes à compléter les étages de ce surprenant bâtiment.

+“Zoom, Quinzaine de la Photographie de Bruxelles”, au Centre d’arts pluriels Autonomie, rue de l’Autonomie 2 et 4 à 1070 Anderlecht, du 3 au 18 décembre 2022, du jeudi au dimanche de 14 à 19h. Vernissage ce samedi 3 décembre de 18 à 23h. Gratuit.

Le métro vers Tokyo

Tokyo Art City au casino Viage.
Tokyo Art City au casino Viage. ©Naked

Oubliez les lignes 2 et 6 : le métro à prendre dès ce week-end à Bruxelles, c’est la Yamanote Line de Tokyo. Comme nos bons vieux métros oranges de la STIB, cette ligne est circulaire. Sa boucle, en vert sur le plan tentaculaire, dessert les principaux quartiers de la mégapole japonaise : Shibuya, Shinjuku, la gare de Tokyo, la “ville électronique” d’Akihabara ou le parc Ueno. Ces lieux mythiques, des gratte-ciel aux cerisiers en passant par les temples et konbinis, vous les visitez sans quitter le sol de Bruxelles grâce à Tokyo Art City, la nouvelle expérience virtuelle qui s’ouvre au casino Viage. C’est l’équipe aux commandes de l’immersion dans la peinture de Frida Kahlo qui remet le couvert, aidée par un spécialiste japonais de l’art numérique. Immergé à 360 degrés dans le grouillement nippon projeté sur 900m2, vous êtes donc entre de bonnes mains pour partager un trajet avec les 4,5 millions de passagers qui embarquent chaque jour sur la ligne Yamanote. Soit le chiffre ahurissant de 1,64 milliard chaque année. Ah, et si vous vous inquiétez des horaires, pas de panique : au Japon, 15 secondes de délai est considéré comme un retard ! On est donc loin ici des standards de notre compagnie ferroviaire nationale…

+“Tokyo Art City”, au Viage, boulevard Anspach 30, tous les jours sauf le mardi, de 8 à 13€ pour 45 minutes de projection.

C’est déjà Noël

Marché de l'image imprimée.
Marché de l'image imprimée. ©Jin-Hee / Ice Screen

Si les bougies parfumées, le santon et les Pinocchio articulés n’ont pas grâce sous votre sapin, on ne peut que vous conseiller deux virées cadeaux en dehors des sentiers battus ce week-end à Bruxelles. Du côté de Saint-Gilles, un artistique marché de l’image imprimée vous évitera de vous rabattre en dernière minute sur (biffez les mentions inutiles) le dernier Kroll/Geluck/Mortelle Adèle/Blake&Mortimer. ça se passe tout le week-end à la Brussels Art Factory (rue Coenraets 72) sur 800m2. Au menu : sérigraphie, litho, gravure, micro-édition… Le tout amoureusement fabriqué. À Ixelles, c’est dans une ancienne quincaillerie au charme désuet (rue du Viaduc 66) que Fais-le-toi-même déballe les créations de plus de 60 artisans et créateurs, réputées “100 % durables”. Ce marché revient aussi le week-end prochain, du 8 au 11/12.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...