Bruxelles-Propreté et Fost Plus sensibilisent les citoyens aux dépôts clandestins

Le problème des dépôts clandestins reste très présent à Bruxelles.

 Pas moins de 2.574,8 tonnes de déchets clandestins ont été collectées en 2021 par les services de Bruxelles-Propreté.
Pas moins de 2.574,8 tonnes de déchets clandestins ont été collectées en 2021 par les services de Bruxelles-Propreté.

Bruxelles-Propreté et Fost Plus entendent sensibiliser davantage les citoyens aux dépôts clandestins. Elles vont pour cela mettre en place une action consistant à baliser ces dépôts afin d’informer sur leur caractère illégal mais aussi de montrer le travail des services de propreté, indiquent-elles lundi dans un communiqué.

Les dépôts clandestins sont constitués par tout type de déchets que l’on dépose dans l’espace public à des moments et à des endroits non prévus à cet effet. Les sacs de déchets ménagers sortis en dehors des horaires prévus en font partie tout comme les encombrants abandonnés sur le trottoir ou au pied des arbres, rappellent les deux organismes.

Le problème des dépôts clandestins reste très présent à Bruxelles. Pas moins de 2.574,8 tonnes de déchets clandestins ont été collectées en 2021 par les services de Bruxelles-Propreté, auxquelles il faut rajouter les dépôts repris par les services communaux.

"Les dépôts clandestins nuisent fortement au cadre de vie des habitants, mais aussi à l’environnement",  explique Alain Maron, ministre bruxellois de la propreté publique. "Aujourd’hui, les rues ne peuvent plus être considérées comme un dépotoir. C’est pourquoi, la lutte contre les dépôts clandestins dans la Région bruxelloise s’intensifie via différentes actions visibles et tangibles dans l’espace public. L’objectif est de provoquer un effet dissuasif pour qu’ensemble, nous rendons Bruxelles plus propre, plus belle pour le bien-être des Bruxellois et pour le climat."

Bruxelles-Propreté balisera les dépôts clandestins repérés avec une rubalise. Ce balisage sera accompagné d’un panneau indiquant le caractère illégal du dépôt, le montant de l’amende pouvant aller de 50 à 62.500 euros et l’adresse du Recypark le plus proche. Ce dispositif restera trois jours dans l’espace public avant d’être récupéré par Bruxelles-Propreté.

Le service de recherche et verbalisation de l’Agence régionale en charge de la propreté réalisera une enquête sur place après le balisage. Une fois tous les éléments récoltés, Bruxelles-Propreté identifiera la possibilité de collaborer avec d’autres acteurs tels que les zones de polices et les communes pour l’aspect répressif.