Manifestation à Bruxelles en soutien au mouvement contestataire iranien

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche à Bruxelles pour témoigner leur solidarité avec les contestations en cours depuis le 16 septembres en Iran.

Un mouvement de protestations civiques a été déclenché en Iran par la mort à 22 ans de Mahsa Amini, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs qui lui reprochait d’avoir enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique, imposant aux femmes le port du voile en public. Des dizaines d’Iraniens ont perdu la vie depuis le début des protestations. 

"Le voile est devenu une affaire d’État peu après la proclamation de la République islamique d’Iran en 1979", a déclaré Ava Basiri, l’une des organisatrices de la manifestation. "Depuis 43 ans, les femmes sont les premières victimes de la théocratie des mollahs, qui utilise la violence et la terreur pour imposer le port du voile en toutes circonstances. Depuis 43 ans, de nombreuses femmes iraniennes ont eu le courage de résister à ce commandement au risque de leur vie, et en ont payé le prix."

Selon les manifestants, au moins 40 mineurs ont déjà été tués par les forces de sécurité en Iran ces dernières semaines, dont même des enfants âgés de 7 et 8 ans.

"La situation actuelle en Iran est une violation complète des droits de l’homme et nous demandons à la communauté belge et européenne d’y répondre", ont-ils déclaré. "Nous avons depuis longtemps dépassé le moment des expressions de soutien. Nous voulons plus d’action et nous voulons une plus grande couverture médiatique de ce qui se passe en Iran."