Encore une nouvelle fresque à Laeken : le parcours BD s'agrandit avec une oeuvre de 90 mètres carrés

Il s'agit de la 68e fresque du parcours BD de la Région bruxelloise.

Belga
Nouvelle fresque à Laeken.

La fresque Vandergoten, du nom du projet immobilier dont elle fait partie, a été inaugurée jeudi après-midi à Laeken. Il s'agit de la 68e réalisation à venir s'inscrire dans le parcours BD de la région bruxelloise.

Sur l'imposante peinture de 90 mètres carrés, on peut apercevoir un ensemble coloré d'immeubles représentant les véritables bâtisses adjacentes à la nouvelle copropriété Vandergoten. Le tout forme une tranche de vie imaginée par la dessinatrice Émilie Plateau. Bien que celle-ci soit à l'origine du croquis qui a servi de modèle à la réalisation de la fresque, toutes les idées la composant ne sont pas d'elle.

Nouvelle fresque à Laeken.

"C'est un projet en collaboration avec les habitants du site Vandergoten. Lorsque j'ai été contactée pour réaliser cette fresque, ils m'ont proposé des idées comme l'importance de la végétation, de la mixité, mais également l'intégration du projet dans la vie du quartier", explique l'autrice. "Sur base de certaines photos qui m'ont été données, j'ai notamment représenté quelques habitants. J'ai mélangé tout ce que l'on m'a demandé de mélanger pour réaliser mon dessin", poursuit-elle.

Nouvelle fresque à Laeken.

Cette toute nouvelle fresque est la cinquième à voir le jour à Laeken en deux ans, quelque temps après les trois réalisées à Haren. Presque toutes ces réalisations mettent les femmes à l'honneur.

"On a réalisé que, jusqu'en 2018, quasiment toutes les fresques avaient été réalisées par des hommes ou mettaient en scène des hommes. Ce n'est pas normal. Alors, depuis cette date, nous avons procédé à une féminisation avec onze des douze fresques réalisées par des femmes ou représentant des femmes. Comme cela, elles ont aussi la possibilité d'entrer au panthéon mural de Bruxelles", détaille Arnaud Pinxteren (Écolo), échevin de la Rénovation urbaine et de la Participation citoyenne de Bruxelles.

L'œuvre a été peinte en une vingtaine de jours par Laurent Paschold, membre de "L'Atelier 30", spécialiste en peinture murale. "Je suis émue et impressionnée de voir mon dessin agrandi de la sorte sur un mur, surtout qu'à la base, je l'avais réalisé sur une feuille A4", conclut Émilie Plateau.