«Free-floating» : Bruxelles fait un pas de plus vers la régulation

Certaines entreprises ne pourront exploiter que 300 trottinettes; les drop-zones semblent de plus en plus inévitables.

sanc
La région veut se montrer plus dure, notamment sur les règles            de stationnement.
La région veut se montrer plus dure, notamment sur les règles de stationnement. ©Photo News

Jeudi, le gouvernement bruxellois procédait à une première lecture d’un avant-projet d’arrêté régulant les vélos et trottinettes en "free-floating", qui font chaque jour un peu plus fureur au sein de la capitale. Trois points cruciaux sont à retenir, la région bruxelloise s’avance vers une réduction du nombre d’engins, de leur vitesse, et vers une réglementation plus stricte du stationnement.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.