«La population est exaspérée»: les trottinettes bridées à 8km sur les piétonniers de la Bourse et de la chaussée d’Ixelles

Limite de vitesse et d’usage : Bruxelles introduit ce 1er juillet des règles plus strictes que le reste de la Belgique. Les piétonniers de la Bourse et de la chaussée d’Ixelles sont dans le viseur. 

La Rédaction de L'Avenir
 Le piétonnier devant la Bourse voit désormais les trottinettes bridées à 8km/h.
Le piétonnier devant la Bourse voit désormais les trottinettes bridées à 8km/h. ©ÉdA – Julien Rensonnet

"Les trottinettes partagées sont une alternative de mobilité intéressante. Mais celle-ci ne peut en aucun cas se développer au détriment des usagers d’autres modes de transports, particulièrement les piétons et les PMR".C’est ainsi que la Ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) introduit les nouvelles règles qui président à l’utilisation des trottinettes électriques à Bruxelles dès ce 1er juillet.

Dès ce 1er juillet, la Belgique impose des limitations de vitesse (25km/h) et d’usage pour les trottinettes électriques , notamment concernant les zones où les moins de 16 ans peuvent les utiliser. Mais à Bruxelles, les autorités vont donc plus loin.

Première mesure bruxelloise: les trottinettes en libre-service voient leur vitesse réduite sur le piétonnier du centre-ville et sur le semi-piétonnier de la chaussée d’Ixelles , entre chaussée de Wavre et Fernand Cocq. Maximum autorisé désormais: 8km/h . Les opérateurs doivent intégrer cette limitation à leurs engins.

«On frise l’indigestion»

"Sur le papier, la trottinette, ça a l’air sympa. Mais, là, on frise l’indigestion", note Yves Rouyet, Échevin de la Mobilité à Ixelles (Écolo). "La population est exaspérée par les engins abandonnés partout dans l’espace public et des comportements inappropriés qui mettent en danger les plus faibles. Il était urgent d’agir fermement".

Partout ailleurs dans les 19 communes, Bruxelles se montre aussi plus ferme que les nouvelles règles du pays. C’est en effet à 20km/h que les trottinettes pourront plafonner. La mesure vise "à protéger les usagers de trottinettes eux-mêmes suite à l’évolution importante du nombre d’accidents corporels impliquant une trottinette électrique", précise Bruxelles Mobilité.Qui chiffre cette évolution à… 230% entre 2021 (36 accidents) et 2022 (122 accidents).

Comme ailleurs en Belgique

Plus généralement, en accord avec la nouvelle législation belge, les trottinettistes sont désormais "assimilés aux cyclistes": les trottoirs leur sont donc interdits dès ce 1er juillet. Ils doivent rouler sur piste cyclable ou sur la chaussée. Les passagers sont en outre prohibés .

Enfin, pour stationner les trottinettes, les nouvelles règles interdisent le parking dans plusieurs situations : "sur les cheminements cyclo-piétons, les dalles podotactiles, devant les passages piétons, sur les marquages et pistes cyclables, au niveau des zones d’embarquement/débarquements des transports publics".