Manneken-Pis s’est mué en un personnage de Jean-Michel Folon

La Fondation Folon a offert vendredi, à l’hôtel de ville de Bruxelles, un costume au Manneken-Pis, en présence du bourgmestre Philippe Close (PS) et de l’échevine de la Culture et du Tourisme Delphine Houba (PS).

Belga
 -
-

Il s’agit d’un cadeau qui devait être offert en octobre 2020 pour les 20 ans de la fondation, mais dont la remise a été postposée en raison de la crise sanitaire.

L’Ordre des Amis de Manneken-Pis a accompagné en cortège les représentants de la Ville et de la Fondation jusqu’à la fontaine pour découvrir le ketje de Bruxelles sous des airs poétiques. Il s’est travesti en ce monsieur-tout-le-monde de l’imaginaire folonien, un protagoniste muet et poétique qui parcourt toute l’œuvre de l’artiste.

La couturière de Manneken-Pis Sophie Wéry a concrétisé l’idée de la Fondation avec des matériaux naturels. Le costume bleu roi, couleur de prédilection du personnage de Jean-Michel Folon (1934-2005), est constitué d’un manteau en lainage brodé, d’une signature en fil coloré et d’un pantalon assorti. Il se complète de petites chaussures en feutre et d’un chapeau créé par la styliste Gaina de Rosen. L’artiste Moune Lachapelle, qui travaille pour la Fondation Folon, a étendu la main droite du Manneken-Pis pour qu’un oiseau sculpté s’y pose afin d’ajouter à l’illusion. Le costume s’inspire de "La Fontaine aux oiseaux", une des plus célèbres sculptures de Jean-Michel Folon, visible entre autres à Watermael-Boitsfort.

"On voulait réenraciner Folon à Bruxelles", a expliqué Donatienne de Vleeschauwer, porte-parole de la Fondation Folon. "Il est né à Uccle. C’est un Bruxellois pure souche. Pour les 20 ans de la Fondation, on a voulu revenir sur sa terre natale et le repositionner comme un artiste belge et bruxellois. Les éléments iconographiques de la main tendue et des oiseaux qui s’envolent, qui sont connus de tous car ils sont repris sur la déclaration universelle des droits de l’Homme, sont arrivés tardivement, dans les années 80, mais son personnage emblématique a toujours été là dans ses aquarelles. C’était son binôme, un personnage qui l’a suivi durant ses 40 ans de création. Les oiseaux représentent aussi les causes pour lesquelles il s’est battu via son art. Folon était un grand humaniste".