Action des gardiens du CHU Saint-Pierre devant le domicile de Mohamed Ouriaghli, président du CA du CHU

La CGSP-ALR est partie "à la recherche des flingueurs du Service Public" et a mené une action au domicile du président socialiste du CA du CHU Saint-Pierre.

La Rédaction
Action des gardiens du CHU Saint-Pierre devant le domicile de Mohamed Ouriaghli, président du CA du CHU

Ce matin, à 7 heures, une délégation de la CGSP-ALR, à la recherche des "flingueurs du Service Public", s’est présentée au domicile de Monsieur Mohamed Ouriaghli (PS), président du Conseil d’Administration du CHU Saint-Pierre. Les syndicalistes voulaient interpeller l'homme politique sur "la décision du Conseil d’Administration de privatiser le service de gardiennage du CHU Saint-Pierre".

Même si, depuis l'annonce, la direction de l'hôpital assure que le repreneur du service gardiennage devra reprendre tous les emplois, les syndicats n'y croient pas. "Cette privatisation implique la destruction de 30 emplois publics. Derrière ces emplois, il y a surtout de 30 travailleurs et leurs familles dont l’avenir devient plus qu’incertain."

"L’action de ce matin visait à lui montrer la détermination de la CGSP-ALR à mener ce combat et à soutenir les agents du service de gardiennage du CHU Saint-Pierre pour la défense du Service Public et de leur emploi. Monsieur Ouriaghli n’a pas daigné venir à notre rencontre pour en discuter", ont annoncé les syndicalistes, qui ont confirmé une action lors de la journée de grève nationale demain. Les syndicalistes tenteront d'interpeller les pontes du Parti Socialiste, Ahmed Laaouej et Paul Magnette.