Plus de 120.000 personnes à la parade de la Belgian Pride à Bruxelles

Plus de 120.000 personnes ont participé ce samedi après-midi à la Belgian Pride, selon l’estimation communiquée par l’agence bruxelloise visit.brussels à l’issue du cortège.

Belga

Le coup d’envoi a été donné à 13h00 au Mont des arts devant plusieurs milliers de personnes. Le cortège est parti vers 14h30 avec un drapeau arc-en-ciel géant en tête. Il est passé entre autres par les rues de l’Ecuyer, des Fripiers, du Midi et du Lombard avant de revenir vers 16h30 au Mont des Arts.

L’artiste Mustii a ouvert les concerts et l’événement. Quelques drapeaux ukrainiens étaient présents devant le podium, installé place de l’Albertine, parmi la multitude de bannières arc-en-ciel, aux couleurs propres aux lesbiennes (rouge, orange, blanc, rose clair et rose foncé) et aux personnes trans (bleu, rose et blanc).

Après deux ans d’absence, la Pride revient avec le thème "Open", qui appelle à plus d’inclusivité, de respect et d’égalité pour les personnes LGBTI+ (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Trans, Intersexes et autres). "Après deux ans de crise sanitaire, le thème ‘Open’ s’est imposé comme une évidence, mais ‘Open’ appelle aussi à oser parler et oser écouter, car en 2022, il ne devrait plus y avoir de tabou autour de la sexualité ou de l’identité de genre", a mis en avant Laurent Mallet, président de l’ASBL Pride. "Un village Santé regroupe d’ailleurs des associations qui travaillent autour de ce thème pour permettre de parler facilement de sexualité, de consommation de drogues..."

De nombreuses personnalités politiques sont venues soutenir l’événement. Le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Madhi (CD&V) et le président des Engagés Maxime Prévot étaient entre autres présents aux côtés d’élus du PS, dont la secrétaire d’État bruxelloise chargée de l’Égalité des chances Nawal Ben Hamou, la ministre fédérale de l’Intégration sociale Karine Lalieux ou encore le ministre-présient de la Région bruxelloise Rudi Vervoort.

La Maison Arc-en-ciel de Bruxelles appelle notamment à mettre un terme aux mutilations génitales des enfants intersexes afin de leur laisser le choix de leur identité sexuelle. L’association plaide également pour une dépsychiatrisation totale du parcours des personnes trans de 16 à 18 ans et encourage à développer une école plus inclusive quant à la diversité des identités.

Aux jardins du Mont des arts, le Pride Village accueille de multiples associations et la Women Stage est réservée aux artistes LGBTI+ féminines. La soirée se poursuivra avec de nombreux DJ sur le podium jusqu’à minuit.