Place Sainctelette: transformer "le carrefour le plus dangereux de Bruxelles" en un "espace-promenade continu"

Bruxelles Mobilité vient de déposer un permis pour réaménager le pont entre Yser et Sainctelette. Un projet de grande ampleur qui prévoit de concentrer le flux automobile au centre du pont, libérant de l'espace pour les piétons et cyclistes.

Romain MASQUELIER
Place Sainctelette: transformer "le carrefour le plus dangereux de Bruxelles" en un "espace-promenade continu"

C’est un lieu de passage, un carrefour marqué par la congestion et les embouteillages. La place Sainctelette, sur la commune de Molenbeek-Saint-Jean au bord du canal, va – c’est du moins l’ambition des autorités régionales – changer de visage. Bruxelles Mobilité vient de déposer une demande de permis d’urbanisme pour le réaménagement complet de la zone entre Sainctelette et Yser, "en un espace continu". "L'objectif est d'accroître la qualité de vie dans le quartier et d'améliorer la fluidité du trafic pour tous les usagers de la route", indique l’administration dans un communiqué.

Le but est donc de transformer ce carrefour "très voiture" surplombant le canal en un "espace-promenade continu". "Il y a moins de trois ans, la place Sainctelette avait été désignée comme le carrefour le plus dangereux de Bruxelles. Ce n'est en effet pas un lieu où l'on se rend par plaisir… Avec les plans que nous déposons aujourd'hui, le statut de la place changera complètement", promet la ministre régionale de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen).

Selon les plans, la circulation des voitures sera concentrée, libérant de grands espaces pour cyclistes et piétons. Les transports publics bénéficieront quant à eux d’un site propre. Cette "place-pont", développée par les bureaux Agence Ter, Karbon et Arcadis, doit constituer, selon le secrétaire d’État Pascal Smet (Vooruit) en charge de l'Urbanisme, "une vitrine pour Bruxelles, un véritable parvis pour le futur musée Kanal, un lieu de vie pour les Bruxellois qui est pensé pour le confort et la sécurité des piétons et des cyclistes".

Rive molenbeekoise, un projet de passerelle cyclopiétonne sous le pont est également prévu. Un dossier financé via des fonds européens et qui se développe parallèlement aux projets similaires de passerelles pour les ponts Van Praet et De Trooz.

À Sainctelette, il faut le dire, ce réaménagement tombe à pic. En pleine mutation, le quartier va accueillir au fil des prochaines années de nombreux projets, notamment immobiliers. Citons le réaménagement de l’avenue du Port, le nouveau parc du quai Beco, le projet immobilier Dockside, les réaménagements des boulevards d’Anvers et Baudouin, le développement de Kanal… Bref un renouveau de la zone qui semble difficilement concevable au milieu d’infrastructures routières hétérogènes et congestionnées.