"L’immersion" pour répondre au "repli flamand"

DéFI a réagi par communiqué suite à la décision prise de favoriser les élèves néerlandophones dans les écoles flamandes de Bruxelles et la périphérie.

Le Parlement flamand a approuvé de nouvelles règles d'inscription dans ses écoles en Région bruxelloise, qui donnent la priorité aux enfants néerlandophones. "Il s'agit tout bonnement d'une preuve supplémentaire d'un repli communautaire de la Flandre, a réagi Michaël Vossaert, député DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles. DéFI dénonce évidemment cette situation de discrimination flagrante. Il faut répondre à cela par une offre de qualité notamment en matière d'apprentissage des langues. Nous devons d'ailleurs accélérer le processus de développement de projets structurels d'immersion linguistique." R.V.