"Il a de la gueule, hein, mon sapin! Il est tombé grâce à Julie, sortie de route": l’ignoble parieur choc de Bruxelles Mobilité revient hanter vos fêtes

Baudouin, l’odieux parieur qui mise son fric sur les accidents de la route, espère voir glisser l’argent dans ses poches pendant les fêtes. Avec son odieux personnage, Bruxelles Mobilité revient hanter les consciences des jeunes fêtards. On adore.

"Il a de la gueule, hein, mon sapin! Il est tombé grâce à Julie, sortie de route": l’ignoble parieur choc de Bruxelles Mobilité revient hanter vos fêtes
Baudouin n’a pas dû couper son sapin: «Accident d’la route. La p’tit Julie, elle a bien pris, t’sais». ©Bruxelles Mobilité

J. R.

Vous vous souvenez de ce parieur en slashs et training, qui parade devant ses bolides de luxe? Oui, celui qui " se fait des couilles en or avec les jeunes qui roulent pétés ", en misant gros sur les accidents de la route. On apprend ce 16 décembre qu'il s'appelle Baudouin. Et surtout, qu'il revient hanter les consciences des fêtards cet hiver. Avec ses punchlines arrosées d'humour noir, Bruxelles Mobilité espère éviter que les fêtes se transforment en cauchemar.

Dans son manoir, Baudouin troque son survêt pour un smoking lie-de-vin. Et il nous confie son souhait le plus cher pour les réveillons: "Chaque année, je rêve d’un Noël blanc. Attention, pas celle qui tombe du ciel, hein: celle que les jeunes se foutent dans l’pif". L’affreux joueur multiplie les ignominies: un sapin tombé dans un accident de la route ("la p’tite Julie, elle a bien pris, t’sais"), un décor de train électrique rempli de buveurs, un canon à neige pour faire glisser les routes, un "traîneau" Ferrari qui "crie de joie" et un ignoble décompte des morts de la route singeant celui du Nouvel An. Et puis, Baudouin se fait philosophe macabre, comparant les jeunes "lancés dans la vie" à des feux d’artifice: "un jour, bam, ça explose".

«Buvez les enfants, buvez!»

Honnêtement, on adore le ton de ces clips chocs. Le comédien Guy Staumont, connu pour "Dikkenek", est toujours aussi efficace avec sa chevalière et son bronzage d’exilé fiscal. Sans surprise, elle vise clairement les jeunes "de 18 à 30 ans", en rebondissant sur les réseaux sociaux, chez les influenceurs et sur WhatsApp, où un chat est mis en place. "Alcool et drogues jouent un rôle dans 13% des accidents avec tués et blessés graves à Bruxelles", martèle Bruxelles Mobilité. Ce, alors que "l’usage de substances reste problématique".

"Qui veut de la bière? Qui veut de la bière?", demande Baudouin à ses santons. Sans doute plus d’un Bruxellois. à ceux-là, la Ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt répond "ne roulez pas sous influence. Prenez les transports publics, un taxi, dormez sur place". Et Bruxelles Mobilité de renchérir: "Ni vélo, ni trottinette pour rentrer car vous êtes alors un danger pour vous et les autres!"

Alors "buvez, les enfants, buvez", comme le suggère Baudouin. Mais franchement, cet odieux personnage est assez riche, non? Bruxelles Mobilité a raison: "Ne lui faites pas de cadeau".