Et l’urgence climatique, on en (re)parle? Occultée par la crise sanitaire, la mobilisation des jeunes pour le climat obligée de s’adapter

Depuis un an, la crise sanitaire occulte bon nombre de préoccupations citoyennes, parmi lesquelles les questions liées au réchauffement climatique. En douze mois de coronavirus, comment la mobilisation s’est-elle adaptée? Éléments de réponse avec ceux qui étaient présents à Bruxelles lors de la marche européenne pour le climat du 6 mars 2020, la dernière autorisée avant la crise sanitaire.

Romain VEYS
Et l’urgence climatique, on en (re)parle? Occultée par la crise sanitaire, la mobilisation des jeunes pour le climat obligée de s’adapter
Il y a tout juste un an, des milliers de citoyens marchaient dans les rues de Bruxelles pour réclamer la prise en compte d’une «urgence climatique». ©EdA - Romain Veys

Le 6 mars 2020, ils étaient des milliers à se rendre dans les rues de Bruxelles pour emboîter le pas aux jeunes activistes militant pour une plus grande prise en compte des enjeux climatiques.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...