«Nous ne prévoyons pas de reprise du marché»: 211 emplois menacés chez D’Ieteren

D’Ieteren Auto se restructure, dans un marché automobile en berne. Avec la crise, la clientèle modifie son profil d’achat.

Jean-Christophe Herminaire
«Nous ne prévoyons pas de reprise du marché»: 211 emplois menacés chez D’Ieteren
À Kortenberg, les contacts centers permettaient de tester, «en terrain neutre», toutes les nouveautés. ©BELGA

Le marché automobile est en panne sèche. En soi, l’annonce d’un plan Renault au sein du groupe D’Ieteren, le plus important importateur de voitures en Belgique, n’est pas surprenante, même si la perte potentielle de 211 emplois sur un total de 1 705 a été ressentie en coup de massue dans la vénérable maison.