Avec «Alexandria», Quentin Jardon retrace l'histoire du web, dernière utopie (belge) du XXe siècle

Ce livre est aussi une histoire vraie! Le journaliste belge Quentin Jardon s’est lancé sur les traces de Robert Cailliau, cofondateur belge et oublié du web.

Marie-françoise Gihousse
Avec «Alexandria», Quentin Jardon retrace l'histoire du web, dernière utopie (belge) du XXe siècle
Avec Quentin Jardon, on découvre l’histoire courte mais déjà incroyable du web. ©© Francesca Mantovani/Editions Gallimard

À trente ans à peine, le journaliste belge Quentin Jardon est un adepte du slow journalisme. Ancien rédacteur en chef de la revue 24h01, co-fondateur du magazine Wilfried, le reportage au long cours ne lui fait pas peur. Depuis longtemps déjà, le Bruxellois s’intéresse aux débuts du web – dans les années 90 – et plus particulièrement à un certain Robert Cailliau.