L’avocat d’un des quinze prévenus: "Moi-même, je reçois des promotions pour la coke"

Les avocats plaident des peines de travail là où quarante-quatre ans de prison ferme ont été requis par le parquet pour un trafic de cocaïne.

Jean VANDENDRIES
 Me Yannick De Vlaemynck a plaidé que son client, pour qui le ministère a requis 6 ans, n’est qu’un pion.
Me Yannick De Vlaemynck a plaidé que son client, pour qui le ministère a requis 6 ans, n’est qu’un pion. ©ÉdA – 501878091023 

Il fallait s’y attendre, mais on n’imaginait pas qu’il y aurait une telle profondeur abyssale entre les réquisitions du ministère public et les plaidoiries des avocats. Ces derniers défendent les quinze prévenus de participation à un trafic de cocaïne organisé au départ d’une centrale de Bruxelles, mis en place en Brabant wallon entre le 28 février et le 18 novembre 2021 et arrêté à Wavre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...