RÉTRO 2022 - Avril : Bernard Depoorter et Maryse Genet veulent sauvegarder ce métier d’art de la parure florale

La manufacture créée cette année par Bernard Depoorter et Maryse Genet a sorti dans le courant de l’été un premier prototype de parure florale. La fleur fétiche de la manufacture sera le gardénia.

Pascal Jassogne

Début 2022, le styliste wavrien Bernard Depoorter était aux anges depuis qu’il avait, avec sa complice, la créatrice de bijoux Maryse Genet, ramené de France 16 tonnes de formes en acier servant à réaliser des fleurs et des feuilles en tissu plus vraies que nature. Une collection phénoménale mais surtout un patrimoine industriel qui aurait pu disparaître sans l’intervention de ce duo dont l’intention est de valoriser ce trésor et de le mettre à disposition du public pour qu’il puisse l’admirer, l’étudier et pourquoi pas s’approprier ce passé artisanal et le projeter dans le futur pour qu’il perdure.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...