«Du personnel, il y en a dans l’horeca, il faut juste le payer»

Face aux lamentations de certains patrons dans le milieu de l’horeca, un indépendant réagit, déplorant l’attitude de ne pas payer le juste prix

Laurent SAUBLENS

Alors que dans le secteur de l’horeca, on semble dénoncer une pénurie de personnel, une indépendante wavrienne, qui travaille dans le secteur, n’apprécie guère entendre certains patrons se plaindre. "Cela me pousse à un petit coup de mauvaise humeur, réagit Dominique. Je suis indépendante dans l’événementiel et dans l’horeca. Lorsque je me propose en tant que professionnelle du métier, on refuse mes services! La raison? Les patrons estiment qu’à mon tarif, ils peuvent engager plusieurs étudiants… Pour un peu moins de 30 euros de l’heure, cela ne les intéresse pas, je coûte trop cher. C’est oublier que derrière le montant reçu, je dois payer des frais, des lois sociales… Pourtant, j’ai 45 ans de métier, donc une grande expérience, et j’ai fait des études d’école hôtelière. Est-ce que deux étudiants peuvent remplacer cela? Je ne suis pas convaincue…"