Wavre: une rénovation à 11 millions d’euros pour l’IPES, arrivé en fin de vie

Le collège provincial fait une croix sur le déménagement de l’école derrière l’athénée Maurice Carême et opte pour la rénovation des bâtiments du quai aux Huîtres.

SARKIS GEERTS,S.G.

Des fenêtres à simple vitrage, des châssis écaillés, des vitres brisées, une façade décrépie, un système électrique vétuste… On ne compte plus les signes de fatigue de l'implantation de l'IPES au quai aux Huîtres à Wavre. Le bâtiment n'a jamais été rénové depuis sa construction en 1965 et il arrive aujourd'hui en fin de vie. "On ne sait plus réparer, on est arrivé au bout des possibilités. Le bâtiment ne répond plus du tout à nos besoins, insiste Romy Pirlot, la directrice de l'IPES. En été, quand il fait chaud, on ne sait pas aérer, ça pose vraiment des soucis. C'est aussi dangereux car les châssis peuvent tomber, cela a déjà été le cas. C'est pour cette raison qu'on a décidé de condamner toutes les fenêtres."