Le mode virtuel? 15% des joggeurs ne payent pas l’inscription!

Avec un outil comme Strava, les organisateurs ont constaté que 15% des joggeurs ont réalisé le parcours sans payer leur inscription à l’épreuve.

Laurent SAUBLENS
Le mode virtuel? 15% des joggeurs ne payent pas l’inscription!
Si la majorité des participants a payé son inscription, il apparaît que 15% de joggeurs viennent profiter de l’épreuve sans s’inscrire. ©ÉdA

Une fois l’organisation terminée, l’heure est au bilan. Il en va de même pour la seconde manche du Challenge du Brabant wallon disputée à Gastuche.

Responsable du Challenge, Patricia Denis est ravie. Si, au départ, tout comme d’autres, elle émettait des doutes sur une version semi-virtuelle, au final, elle ne le regrette pas. Le succès a été au rendez-vous avec 718 inscrits à Huppaye et 755 participants à Gastuche.

Mais les organisateurs ont également constaté que des personnes vues sur le parcours, et même au départ ou à l’arrivée, n’apparaissaient pas dans les classements. L’occasion dès lors de se pencher, avec les outils actuels disponibles, sur la réelle fréquentation de l’épreuve.

Un petit tour du côté de l'application Strava laisse apparaître des chiffres assez étonnants. S'il est de coutume, même en présentiel, que des participants ne passent pas par la case paiement de l'inscription, le taux est assez réduit. Qu'en est-il vraiment en virtuel? L'étude a été réalisé sur la grande distance du jogging de Gastuche. Un segment a été créé, qui permet de répertorier toutes les personnes qui effectuent le parcours. En comparant les noms à ceux réellement inscrits à l'épreuve, on notera que 57 participants n'ont pas payé leur inscription, sur les 380 recensés sur Strava. Un taux assez élevé de 15% qui n'a pas manqué de susciter l'incrédulité du côté des organisateurs et des responsables du Challenge. D'autant que les noms des personnes concernées sont dorénavant connus. «Et on est souvent surpris par les noms car ce sont des personnes que l'on peut côtoyer chaque week-end, pour la plupart sur d'autres organisations en temps ordinaire, s'étonne Patricia Denis. Il y a même des personnes qui organisent elles aussi des courses, voire pire encore, des membres du club organisateur. C'est assez interpellant même si de nos jours, plus rien n'étonne. Fort heureusement, on retiendra que 755 participants ont pris la peine de payer les 5€ de l'inscription qui sont répartis entre le Challenge, pour la remise finale des prix, et l'organisateur de la course concernée.»