Avec le printemps, le BC Dylois Wavre revit

Le Basket Club Dylois Wavre doit, comme beaucoup d’autres clubs de sports collectifs, vivre avec les règles contraignantes de la crise sanitaire.

Pascal JASSOGNE

En septembre 2020, le club dirigé par Jean-Pierre Cluts nourrissait pas mal d'ambitions sportives pour la saison régulière. «Notre équipe première chez les messieurs, en provinciale 2, allait jouer le haut du classement. C'était l'ambition. Tout était bien en place pour qu'il en soit ainsi, explique le président du BC Dylois. Notre équipe première dames, en provinciale 2, venait de refuser la montée administrative qui lui avait été proposée au terme de la saison précédente qui n'avait pas pu aboutir à cause de Covid. Les filles de l'équipe préféraient nettement jouer la montée sur le terrain.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...