Galerin: «Nous sommes des privilégiés»

Face à l’incertitude qui règne quant aux prochaines compétitions, il est parfois difficile de se projeter dans un plan d’entraînements.

A.St.
Galerin: «Nous sommes des privilégiés»
Denis Galerin va commencer par prendre du repos. ©ÉdA – 40987740822

Dernier vainqueur du classement général du Challenge BW et bien connu pour ses nombreuses performances sur piste, Denis Galerin va, au même titre que la plupart des joggeurs, adapter ses plans pour les semaines et mois à venir. Lui qui était en pleine préparation pour le semi-marathon de Namur, avait calqué tout son programme autour de cette épreuve. Épreuve qui est d'ores et déjà annulée. Il nous explique comment il va opérer pour les prochaines semaines afin de garder la forme qu'on lui connaît. «Les choses sont très claires en ce moment, on sait que tous les prochains grands rendez-vous sont ou vont être annulés. J'avais entamé un cycle d'entraînements spécifiques pour le semi de Namur avec plusieurs séances sur piste. Ce genre d'entraînements n'est plus nécessaire ni pertinent, d'autant plus que j'ai l'impression que nous sommes partis pour un long moment sans course. Du coup, je me dis que je vais d'abord prendre un peu de repos car le début de l'année fut riche en compétitions et qu'il est bon de récupérer un peu. Je suis un grand adepte de la récupération active, ce qui implique que je m'entraîne encore quasiment tous les jours mais sous forme de footings légers, aux sensations et sans faire de spécifique.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.