Les factures énergétiques de La Raquette payées par la Ville: «On paye les yeux fermés», critique Écolo

La prise en charge des factures énergétiquesdu club de tennisLa Raquette ne plaît pas aux Écolos qui demandent une convention adaptée.

Pascal JASSOGNE
Les factures énergétiques de La Raquette payées par la Ville: «On paye les yeux fermés», critique Écolo
Avec ses 10 terrains, dont 3 sont sous bulle en hiver, la note énergétique de La Raquette dépasse les 60 000€ par an. ©ÉdA

Le 20 juillet 2011, le collège communal avait décidé de prendre en charge les factures des consommations énergétiques du RTC La Raquette, pour un montant plafonné à 60 000€ par an. Le 20 octobre 2015, le conseil communal a décidé de passer une convention, pour une durée de 3 ans, avec le club de tennis. Cette convention arrivait à terme le 31 décembre 2018. Michel Warnon, secrétaire du club, avait d’ailleurs envoyé un courrier le 15 octobre 2018 pour demander une prolongation de cette convention. Ce point était ensuite venu au conseil communal du 22 janvier 2019. Le groupe Écolo s’était déjà ému du montant octroyé pour cette convention. Du coup, une prolongation, pour un an, avait été décidée par le conseil. En pratique, pour l’eau et le gaz, une déclaration de créance du trésorier de La Raquette est envoyée chaque année à la Ville. Pour l’électricité, les factures sont payées directement par la Ville. En cas de dépassement, le surplus est refacturé à l’ASBL La Raquette qui rembourse rapidement la Ville. Depuis que cette convention existe, le plafond de 60 000€ est atteint chaque année.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.