L'Escape 60' chrono "est content de pouvoir rouvrir"

Fermé 11 de ces 15 derniers mois, l’«Escape 60' chrono» a rouvert ses portes ce mercredi avec un soulagement non dissimulé.

Jérôme Brys
L'Escape 60' chrono "est content de pouvoir rouvrir"
Chantal Van Hoey, responsable de l’«Escape 60' chrono», entourée par David Clarinval et Florence Reuter. ©ÉdA

L'Escape 60' chrono de Waterloo (chaussée de Bruxelles, 495), ce sont onze salles et quatre thèmes différents qui vous plongent dans un univers semé d'énigmes. Malheureusement, ces derniers temps, l'ambiance était plutôt calme et morose. En cause: la fermeture obligatoire liée au Covid. Mais ce mercredi, Chantal Van Hoey, responsable du site, ne pouvait cacher son soulagement d'enfin pouvoir rouvrir les portes. «On est content, c'est clair, sourit-elle. On ne va pas dire le contraire puisqu'on vient d'être fermé 11 mois sur 15 alors qu'on avait ouvert fin 2019.» Six mois à peine après son ouverture, l'escape game était contraint de fermer boutique et ce ne fut pas facile tous les jours de tenir le coup. «Nous aurions aimé recevoir plus d'aides pendant la fermeture car elles étaient insuffisantes. Malgré tout, on a tenu le coup mais on a créé une dette avec le propriétaire des lieux qui, lui aussi, patiente mais a su se montrer très compréhensif. Malgré tout, ces reports, il va falloir les honorer.» Contrairement à d'autres établissements, la réouverture s'organise dans des conditions normales et sans contraintes même si les responsables ont dû prendre des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de tous. «Une ventilation a été mise en place. Nous avons également acheté un purificateur d'air et une lampe à ultraviolets. En revanche, au niveau de l'accueil des personnes, rien ne change car on dispose d'un grand espace et on a la possibilité de faire des groupes séparés, de cinq personnes maximum par pièce, et ce, sans contact avec les autres. La seule chose qui change, c'est qu'on doit désinfecter et purifier l'air de chaque pièce après chaque passage.»