Projet de lotissement rue Rombaut à Waterloo: le collège temporise

Le projet d’un lotissement de neuf lots fait du bruit au Chenois. Les riverains n’en veulent pas. La Commune temporise.

B.J.
Projet de lotissement rue Rombaut à Waterloo: le collège temporise
Les neuf lots sont prévus sur ce terrain à bâtir de 2 hectares. ©ÉdA

Il y a quelques jours, les riverains du Chenois, et plus précisément de la rue Rombaut, prenaient connaissance d'un projet immobilier de la société GDM. Celle-ci souhaite construire neuf lots sur un terrain à bâtir de 2 hectares. Ce projet transformerait fortement l'environnement des riverains, qui ne voient pas tout cela d'un bon œil. Ce lundi, au conseil communal, l'opposition (MVW et Écolo) a interrogé la bourgmestre sur ce projet. «Les riverains sont inquiets par ce futur lotissement, a lancé Lyad Alamat (Écolo). De plus, lors de la réunion d'information, il a été dit que le projet avait été discuté avec les autorités communales. Qu'en est-il réellement? Nous insistons pour que les riverains soient, eux aussi, reçus par l'échevine de l'Urbanisme.» Rapidement, la bourgmestre, Florence Reuter, a tenu à mettre les points sur les «i»: «Je refuse et rejette le projet d'intention qui nous est fait. Une procédure est en cours. Le demandeur est dans l'obligation de mener une étude d'incidences qu'on ne peut pas refuser. Qu'un promoteur vienne voir le service Urbanisme, cela arrive tous les jours et heureusement, il n'y a pas toujours un projet qui se concrétise par après. La réalité, c'est qu'il y a des propriétaires de terrains qui sont en zone rouge, donc constructible, qui souhaitent bâtir et qui tentent le coup…»