Un Waterlootois a failli devenir pape

Qui entre pape en conclave en ressort cardinal. Cette maxime s’est avérée exacte, il y a un peu plus d’un siècle, pour un enfant de Waterloo, Rafaël Merry del Val.

Yves VANDER CRUYSEN
Un Waterlootois a failli devenir pape
Rafaël Merry del Val (1865-1930) faillit devenir pape en 1914. C’est finalement Giacomo della Chiesa qui le devint, sous le nom de Benoît XV.

Né à Londres, le 10 octobre 1865, Rafaël Merry del Val y Zulueta Wilcox était le fils d’un diplomate espagnol, ayant également du noble sang écossais et irlandais dans les veines. Il quitta l’Angleterre en 1878 pour rejoindre la Belgique. On retrouve sa trace parmi les élèves des collèges jésuites de Namur et de la capitale. Ses parents, amis du roi Léopold II se sont, eux, installés au château de Waterloo, loué à la Compagnie immobilière de Belgique. Jusqu’à ses 20 ans, l’adolescent y passera ses week-ends et vacances, profitant du grand parc ombragé qui entoure la demeure. On le destine à la prêtrise.