Marches folkloriques : des costumes du Premier… et Second Empire

Les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sont une émanation directe de la période napoléonienne. En tout cas, en ce qui concerne les costumes. Car l’escorte militaire des processions remonte au Moyen Âge. Elle protégeait les pèlerins contre les bandits de grand chemin.

M. Dum.

Au XIIIe siècle, les marches, ça devenait du n’importe quoi. Elles étaient davantage prétextes à boire. Ce qui ne plut pas au clergé qui les interdit.Ce n’est qu’en 1802, après le concordat signé entre Napoléon et le pape Pie VII, que les processions reprirent. Bien sûr, fort logiquement, les premiers costumes qui apparurent à cette époque pour les «protecteurs» des marches furent ceux portés par les soldats de Napoléon.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...