Les soins aux blessés ? Très sommaires…

Des milliers de blessés ont succombé après la bataille, par manque de soins ou parce que les méthodes utilisées étaient plus que sommaires.

Éric Guisgand
Les soins aux blessés ? Très sommaires…
Blessé bataille Waterloo reconstitution ©EdA

Du côté allié, au matin du 18 juin 1815, un hôpital de campagne est par précaution installé à la ferme de Mont-Saint-Jean. On crée aussi des postes d’accueil où poser des pansements aux blessés dans des habitations de Mont-Saint-Jean et de Joli-Bois, à Waterloo. On y trouve de la paille sur le sol en terre battue et des litières, certes sommaires, mais propres.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...