Médaillé de Sainte-Hélène

Jean Joseph Meunier sera resté un peu plus d'un an sous les drapeaux, depuis sa mise en dépôt jusqu'à son congé de réforme, obtenu le 16 avril 1814. Blessé à la main droite au cours de la bataille des Nations (il perd un doigt), il ne sera pas présent à Waterloo pour assister à la défaite finale de l'Empereur Napoléon.

Le 22 août 1818, âgé de 27 ans, le berger, qui habite Monin à l'époque, épouse une journalière de sept ans sa cadette, Marie Joseph Fisette. Le couple aura cinq enfants.

Sous le Second Empire, Jean Joseph Meunier recevra la médaille de Sainte-Hélène comme tous les anciens soldats des guerres de la Révolution française ou du Premier Empire qui se feront connaître des autorités françaises.

En 1887, le 3 avril, le village d'Achet organisera une grande fête pour célébrer le centenaire de Jean Joseph Meunier. Deux ans trop tôt : le berger d'Achet est né le 26 décembre 1790. Il mourra dans sa 99e année, le 30 août 1889.

À l'occasion de la fête, la comtesse d'Espiennes de Scy remettra à Jean Joseph Meunier un portrait de lui, réalisé au fusain. Il existe toujours. B.M.