Pas évident pour les résidents permanents du camping d’Alvau à Walhain de trouver à se reloger

Cela fait déjà plus de six mois que les résidents permanents du camping d’Alvau savent qu’ils doivent quitter les lieux. Mais ce n’est pas simple pour eux de trouver un nouveau logement.

Pierric BRISON
 Sur une pancarte, le camping d’Alvau affiche complet. Mais c’est plutôt dû à l’abandon de l’entretien qu’à l’affluence.
Sur une pancarte, le camping d’Alvau affiche complet. Mais c’est plutôt dû à l’abandon de l’entretien qu’à l’affluence. ©ÉdA - 60397220948

Le camping d’Alvau, à Walhain, n’est pas désert, mais il est plus calme qu’à l’accoutumée et semble plus spacieux. Depuis le retrait de la licence, par le Commissariat général au tourisme (CGT), au mois de mai 2022, plusieurs caravanes ont quitté les lieux. "Ceux qui ne résidaient pas de manière permanente devaient partir avant la fin de l’année 2022. Un échelonnement des départs est par contre prévu pour les résidents permanents, dont je fais partie."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...